•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cas possibles de grippe aviaire chez des oiseaux sauvages au Manitoba

Un aigle à tête blanche perché sur une branche en hiver regarde au loin d'un air fier et majestueux.

Des échantillons prélevés sur un pygargue à tête blanche trouvé dans la région de Dauphin sont analysés. (archives)

Photo : Reuters / Mike Segar

Radio-Canada

La province enquête sur des cas possibles de grippe aviaire chez des oiseaux sauvages au Manitoba.

Le premier cas suspect a été identifié parmi des oies des neiges dans le sud-ouest de la province. Le second cas possible est celui d’un pygargue à tête blanche trouvé dans la région de Dauphin.

Ils ont été observés pour y trouver des indices neurologiques de la maladie, puis euthanasiés, selon une mise à jour du ministère de l’Agriculture publiée jeudi (Nouvelle fenêtre) (en anglais).

Les échantillons prélevés sur les oiseaux suspects sont analysés et une mise à jour devrait avoir lieu prochainement, indique la province dans un communiqué.

Le virus peut rendre les oiseaux très malades. Il se manifeste de différentes manières : toux et éternuements, certains symptômes neurologiques tels qu'un comportement incohérent.

Le centre de réhabilitation de la faune Wildlife Haven à Île-des-Chênes a indiqué dans ses réseaux sociaux que le pygargue y avait été soigné plus tôt cette semaine.

La grippe aviaire ne pose pas de risque de santé chez l’humain, selon le professeur titulaire à la Faculté de médecine vétérinaire de l'Université de Montréal Jean-Pierre Vaillancourt. Selon la province, il n’y a pas de cas connu, en Amérique du Nord, de transmission à l’humain de la souche H5N1 du virus.

Les Manitobains qui trouvent des groupes d’oiseaux morts tels que des oiseaux aquatiques, des corbeaux, des goélands ou n’importe quel autre grand oiseau sont priés de composer le 1 800 782-0076 et de s'abstenir de toucher aux animaux.

Un porte-parole de la province affirmait, fin mars, qu'aucun cas de grippe aviaire H5N1 n'avait été signalé parmi la volaille commerciale et non commerciale au Manitoba jusqu'à présent cette année.

Cependant, le bureau vétérinaire en chef de la province continuait de surveiller les cas dans les autres provinces. Il a déjà fourni un plan provincial de lutte contre la grippe aviaire pour examen à l'Agence canadienne d'inspection des aliments.

Le Manitoba demande aussi aux producteurs de garder leurs volailles à l’intérieur pendant la période de migration des oiseaux sauvages, responsables de la transmission du virus.

Des cas de grippe aviaire ont été confirmés dans d’autres provinces au pays au cours des dernières semaines, ainsi que dans le Dakota du Nord et au Minnesota.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !