•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La police de Calgary gardera l’écusson controversé en attendant l’issue des discussions

Chargement de l’image

L'Association des policiers de Calgary défend l'écusson controversé et insiste sur l'attachement de ses membres à ce symbole qui, selon elle, rend hommage aux collègues tombés au champ d'honneur. (archives)

Photo : Radio-Canada / Justin Pennell

Radio-Canada

Le service de police de Calgary a annoncé jeudi que ses agents peuvent continuer à porter l'écussion comportant un symbole bleu controversé sans être sanctionnés. Les discussions se poursuivent sur une récente décision de la commission de les faire retirer.

Avant donc la fin des discussions impliquant les différentes parties prenantes, les agents de police de Calgary qui le souhaitent peuvent encore arborer sur leur uniforme l'écusson du drapeau canadien en tons de gris avec une mince ligne bleue nommée Thin Blue Line en anglais.

Cet insigne polarise les opinions en raison des différentes interprétations dont il peut faire l’objet. Certains l’assimilent à un symbole raciste alors que, pour la police, il s’agit d’un insigne qui rend hommage à ses agents morts dans l’exercice de leur devoir de protection des citoyens.

Du fait de cette controverse, la Commission de police de Calgary a sommé les policiers calgariens de se départir de cet écusson sur leurs uniformes, et ce, dans un bref délai.

En réaction à cette injonction, le Service de police de Calgary s'était alors donné deux semaines avant de trancher. D'autant plus que deux syndicats de police représentant plus de 2000 agents avaient auparavant exprimé leur refus de se plier à la décision de retrait du symbole.

Chargement de l’image

Le bleu représente les forces de l'ordre.

Photo : THETHINBLUELINECANADA.CA

Le délai de deux semaines annoncé précédemment est maintenant prolongé indéfiniment, car d'autres discussions entre toutes les parties prenantes doivent avoir lieu pour traiter de l'immédiateté de l'instruction, ainsi que des questions supplémentaires soulevées par l'association de la police de Calgary (CPA) et l'association des officiers supérieurs (SOA), explique le chef Mark Neufeld dans un communiqué.

Ce dernier ajoute qu'à la lumière des réunions individuelles tenues tout au long de cette semaine, toutes les parties ont montré leur disposition à oeuvrer pour une issue respectueuse à la situation.

La commission ne renonce pas au retrait de l'insigne

La commission de la police de Calgary indique également surseoir à son calendrier initial concernant le retrait de l'écusson incriminé jusqu'à la fin de ces réunions, ainsi que le maintien du chef Mark Neufeld à son poste jusqu'au 18 avril.

La commission souligne que sa position sur la suppression de l'insigne n'avait pas pour autant changé et qu'elle espérait obtenir l'adhésion volontaire des agents avant d'envisager l'application.

La ligne bleue sur l'écusson de la police calgarienne a été utlisée lors des manifestations liées à des groupes de nationalistes ou suprémacistes blancs et a été dénoncée lors de contre-manifestations dans le cadre du mouvement Black Lives Matter.

Mais la police le défend de toute connotation raciste. Elle explique son fort attachement à ce symbole qui rend hommage aux collègues tombés au champ d'honneur.

Avec les informations de Dominika Lirette

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !