•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les coûts du Centre régional des générations à Caraquet augmentent

Chargement de l’image

Le Centre régional des générations va surplomber le centre-ville de Caraquet.

Photo : Radio-Canada / René Landry

Chargement de l’image

Le maire de Caraquet, Bernard Thériault, dit que les coûts de ce projet qui vise à remplacer le vieil aréna sont comme « un sac à surprises ».

Au départ, il s'agissait d'un projet de 15 millions de dollars, mais avec les dépassements de coûts, le projet final pourrait coûter près de 20 millions.

Le maire évoque une inflation galopante qui influe sur le prix des matériaux.

Pour tenter de limiter le plus possible ces dépassements de coûts, la grandeur de l'édifice a été réduite et des éléments de la construction ont été supprimés.

Les plans prévoient maintenant des gradins seulement d'un seul côté de la patinoire.

Chargement de l’image

L'été dernier, le maire de Caraquet, Bernard Thériault, avait fait une mise à jour du projet lors de laquelle il s'était montré rassurant.

Photo : Radio-Canada / René Landry

Même en laissant tomber certains éléments, le prix du projet augmente.

On est anxieux de connaître les prix parce qu'il y a un impondérable, reconnaît-il. Mais on n'a pas d'indications qui nous forceraient à reculer.

Bernard Thériault assure que la construction pourra commencer au printemps malgré les hausses de coûts.

Appels d'offres en retard

Les appels d'offres pour les diverses étapes de la construction du Centre régional des générations devaient être lancés en mars. Toutefois, la procédure d'appel à la concurrence est en retard.

On prévoit que d'ici la mi-mai, la série d'appels d'offres pourra commencer, affirme le maire. Les premières seront probablement celles de l'excavation et, je crois, des structures d'acier.

Chargement de l’image

En juin 2021, plusieurs citoyens avaient assisté à une mise à jour du projet faite par le maire de Caraquet.

Photo : Radio-Canada / René Landry

Une deuxième campagne de financement pour appuyer le projet connaît elle aussi des retards.

Elle doit démarrer bientôt pour inciter à nouveau les entreprises, les citoyens et les communautés voisines à donner pour aider à financer le projet.

La Ville espère que cette deuxième campagne pourra permettre d'amasser deux millions de dollars.

Malgré les augmentations de coûts et les retards, Bernard Thériault croit que le Centre régional des générations pourra quand même être prêt en décembre 2023. Toutefois, il précise que le respect de cette échéance sera possible seulement dans le meilleur des scénarios.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !