•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Maria Chapdelaine et Les oiseaux ivres en tête des finalistes aux prix Iris 2022

Chargement de l’image

Image tirée du film « Maria Chapdelaine », de Sébastien Pilote

Photo : Laurence Grandbois Bernard

Radio-Canada

Les oiseaux ivres et Maria Chapdelaine, des réalisateurs Ivan Grbovic et Sébastien Pilote, respectivement, partiront favoris le 5 juin au prochain Gala Québec Cinéma, ayant récolté 16 nominations chacun à la cérémonie qui couronnera le meilleur du cinéma québécois après une autre année difficile pour l’industrie.

Les deux films sont notamment cités dans les catégories du meilleur film et de la meilleure réalisation. Les interprètes Sara Montpetit et Jorge Antonio Guerrero pourraient également voir leur rôle dans ces films récompensés par le prix de la révélation de l’année.

Chargement de l’image

Image tirée du film « Les oiseaux ivres » d’Ivan Grbovic. Au centre, l'acteur Jorge Antonio Guerrero.

Photo : Les films Opale

L’arracheuse de temps, un film de Francis Leclerc tiré d’un conte de Fred Pellerin, est le prochain prétendant en lice, avec 13 mentions dans des catégories telles que le meilleur scénario et la meilleure direction artistique. Vient ensuite Beans, le film de la réalisatrice mohawk Tracey Deer sur la crise d’Oka, nommé 11 fois, notamment dans la catégorie du meilleur film.

Aline, le film de la réalisatrice française Valérie Lemercier inspiré de la vie de Céline Dion et qui avait été l’objet de critiques exprimées par la famille de la diva, obtient huit nominations. Sylvain Marcel et Danielle Fichaud, qui y incarnent respectivement des personnages inspirés de René Angélil et de Thérèse Dion, sont nommés dans les catégories d’interprétation masculine et féminine pour un premier rôle.

Bootlegger, de Caroline Monnet, est aussi nommé dans huit catégories, dont celles d’interprétation féminine pour Pascale Bussières (premier rôle) et Joséphine Bacon (rôle de soutien).

Chargement de l’image

Une scène de « Bootlegger », un film de la réalisatrice anichinabée Caroline Monnet.

Photo : Microclimat Films

Sin la Habana, de Kaveh Nabatian, l'histoire d'un jeune couple afro-cubain qui cherche désespérément à quitter l'île de Cuba, obtient quant à lui sept mentions au prix Iris, notamment dans les catégories meilleur film, meilleur premier film, meilleure réalisation et meilleur scénario.

Norbourg, de Maxime Giroux, et Une révision, de Catherine Therrien, suivent avec six et cinq nominations respectivement.

Le guide de la famille parfaite, de Ricardo Trogi, Au revoir le bonheur, de Ken Scott, Brain Freeze, de Julien Knafo, et La contemplation du mystère, d’Albéric Aurtenèche, ont droit à deux mentions chacun.

Grand hommage à Louise Portal

Pour ce qui est des documentaires, Archipel, de Félix Dufour-Laperrière, et Comme une vague, de Marie-Julie Dallaire, sont en tête avec quatre nominations chacun. Dehors Serge dehors, le film portant sur la dépression de Serge Thériault, le célèbre interprète de Môman dans La p’tite vie, obtient trois nominations.

Les finalistes pour le prix Iris du public, remis au film québécois ayant enregistré le plus grand nombre d’entrées dans les salles de cinéma de la province, sont Aline, L’arracheuse de temps, Au revoir le bonheur, Le guide de la famille parfaite, Maria, Maria Chapdelaine, Les oiseaux ivres, Sam, La parfaite victime et Une révision.

Chargement de l’image

Danielle Fichaud, Valérie Lemercier et Sylvain Marcel, dans une image tirée du film « Aline »

Photo : Jean-Marie Leroy/Rectangle Productions/TF1 Films Production

Chaque année, le Gala Québec Cinéma honore une personnalité qui a marqué l’histoire de l’industrie cinématographique d’ici. En 2022, ce sera l’occasion de souligner le parcours exceptionnel de Louise Portal, qui célèbre par ailleurs ses 50 ans de carrière cette année.

Le Gala Québec Cinéma sera animé par Geneviève Schmidt pour une deuxième fois et sera diffusé en direct du studio 42 de Radio-Canada le dimanche 5 juin à 20 h, sur ICI TÉLÉ.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !