•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Russie met en garde la Suède et la Finlande contre une adhésion à l’OTAN

Dmitri Medvedev en conférence de presse.

Le vice-président du Conseil de sécurité de Russie et ancien président Dmitri Medvedev s'adresse aux membres du Conseil de sécurité de l'Organisation des Nations unies (ONU) à Moscou, le 21 février 2022.

Photo : sputnik/afp via getty images / ALEXEY NIKOLSKY

Radio-Canada

Moscou a réitéré jeudi qu’une adhésion de la Finlande et de la Suède à l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (OTAN) aurait des conséquences « hautement indésirables ».

Le ministre adjoint des Affaires étrangères de la Russie a averti qu’une telle décision mènerait la Russie à renforcer ses moyens de défense dans la mer Baltique et mettrait fin aux discussions pour en faire une région dénucléarisée.

En effet, le vice-président du Conseil de sécurité de Russie et ancien président Dmitri Medvedev a affirmé que Moscou pourrait envisager de stationner des armes nucléaires dans la région.

Il ne peut plus y avoir de discussions sur le statut dénucléarisé de la Baltique. L'équilibre doit être rétabli, a déclaré Dmitri Medvedev.

Ces avertissements surviennent alors que la Suède et la Finlande, pays traditionnellement neutres, envisagent publiquement de devenir membres de l’OTAN, option de plus en plus populaire auprès de leur population selon les derniers sondages.

En visite à Stockholm hier, la première ministre finlandaise Sanna Marin a déclaré qu'une décision à ce sujet serait prise dans les prochaines semaines, tandis que le Parlement finlandais doit lancer un débat sur la question dès mercredi prochain.

La première ministre suédoise serre la main de son homologue finlandaise.

La première ministre suédoise, Magdalena Andersson, rencontrait son homologue finlandaise, Sanna Marin, à Stockholm, le 13 avril 2022.

Photo : via reuters / TT NEWS AGENCY

Tout en se montrant un peu plus prudente, son homologue suédoise, Magdalena Andersson, a affirmé qu’une réévaluation rapide et complète de l’environnement sécuritaire de la Suède s’avérait nécessaire en raison de l’invasion russe de l’Ukraine.

Le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, a déclaré à plusieurs reprises ces dernières semaines que la porte de l’Alliance était ouverte aux deux pays nordiques.

La Finlande et la Suède entretiennent déjà des liens étroits avec l’OTAN, participant régulièrement à des exercices militaires avec ses pays membres.

Des camions militaires circulent sur une voie enneigée.

Trente mille soldats des pays membres de l'OTAN ainsi que de la Finlande et de la Suède ont participé à l'exercice militaire « Cold Response 2022 » à Setermoen, dans le cercle polaire arctique, en Norvège.

Photo : Reuters / Yves Herman

Mais seule une adhésion complète leur permettrait de profiter de la protection du célèbre article 5 de l'Alliance, selon lequel une attaque contre un de ses membres est considérée comme une attaque contre chacun de ses signataires.

Notre     dossier Guerre en Ukraine

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !