•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le prix du gaz naturel atteint un sommet en 14 ans

Chargement de l’image

L'augmentation du prix du gaz naturel bénéficiera aux producteurs albertains, mais pas aux consommateurs.

Photo : Radio-Canada / Kim Brunhuber

Radio-Canada

La combinaison de la guerre en Ukraine, du froid et de réserves très basses ont poussé le prix du gaz naturel sur les marchés au-dessus de 7$ US le million de BTU (British Thermal Unit), soit son prix le plus élevé depuis 2008.

La tendance depuis 2008 est à la stabilité et aux prix bas. C’est donc une hausse phénoménale, observe Ian Archer, le directeur du gaz naturel, de l’énergie et des solutions climatiques à S & P Global.

La forte augmentation n’est pas directement liée à l’invasion russe de l’Ukraine, puisque le marché nord-américain du gaz naturel est relativement hermétique au marché européen, ajoute-t-il. Par contre, il est lié à celui du charbon, qui est une source d’énergie de rechange au gaz naturel et qui est en forte demande pour compenser l'énergie russe.

À cela s’ajoutent des températures basses en Amérique du Nord et une production encore basse, selon Ian Archer.

Les données du gouvernement albertain montrent que le nombre de forages s’est accru de près de 50 % en Alberta entre janvier 2021 et cette année, mais les réserves sont encore extrêmement basses, souligne le directeur de S&P Global.

Un prix qui pourrait durer

Ian Archer prévoit que le prix du gaz naturel demeurera élevé jusqu’à l’automne, le temps que les niveaux de production rattrapent la demande.

Si ce prix est un bon incitatif pour les producteurs albertains, il l’est moins pour la facture des consommateurs. Le prix du gaz naturel sur le marché albertain a dépassé 6,5 $ le gigajoule, le seuil que le gouvernement albertain s’est fixé pour agir et offrir un rabais.

Ce rabais, dont les détails n’ont pas été encore dévoilés, ne s’appliquerait toutefois qu’à partir d’octobre.

D'après une entrevue de Meegan Read

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !