•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Biden annonce une nouvelle aide militaire de 800 millions à l’Ukraine

La Russie avertit qu'elle considérera les véhicules des États-Unis et des autres pays de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (OTAN) transportant des armes en Ukraine comme des cibles légitimes.

Un soldat tient un missile entre ses mains.

Un soldat ukrainien transportant un Javelin dans la région de Kiev, le mois dernier.

Photo : Reuters / GLEB GARANICH

  • Sophie-Hélène Lebeuf

Véhicules blindés, artillerie, hélicoptères : le président américain Joe Biden a annoncé à son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky une nouvelle aide militaire de 800 millions de dollars américains (un peu plus de 1 milliard de dollars canadiens), a indiqué mercredi la Maison-Blanche.

Dans un communiqué, M. Biden a précisé que cette nouvelle tranche d'aide inclura des équipements très efficaces […] déjà livrés à l'Ukraine par les États-Unis, mais aussi de nouvelles pièces adaptées à l'assaut plus vaste que nous prévoyons de la Russie dans l'est de l'Ukraine.

J'ai assuré au président Zelensky que le peuple américain continuera à se tenir aux côtés du courageux peuple ukrainien dans sa lutte pour la liberté, a poursuivi M. Biden dans le communiqué, au terme d'un entretien téléphonique d'environ une heure avec le président Zelensky.

Au cours d'un point de presse, le porte-parole du Pentagone, John Kirby, a expliqué que l'ensemble de mesures annoncé mercredi était conçu pour répondre aux besoins urgents des Ukrainiens dans les combats d'aujourd'hui, précisant que les équipements proviennent des stocks existants de l'armée américaine.

Selon une liste fournie par le Pentagone, cette nouvelle tranche d'aide inclut entre autres 18 obusiers M777 Howitzer et 40 000 cartouches d'artillerie de 155 mm, 11 hélicoptères Mi-17, 10 radars anti-artillerie mobiles AN/TPQ36 et deux radars antiaériens AN/MPQ64 Sentinel, 500 missiles antichars Javelin et des milliers d'autres systèmes antichars, 200 véhicules blindés de transport de troupes M113, 100 blindés légers Humvee, 300 drones kamikazes Switchblade ainsi que de l'équipement de protection contre des armes chimiques, biologiques, radiologiques et nucléaires.

Guerre en Ukraine

Consulter le dossier complet

Un véhicule blindé est en feu, un corps gît dans la rue.

Alors que les troupes russes semblent en voie de prendre le contrôle du port stratégique de Marioupol et d'étendre leur offensive à partir de la mer Noire, la nouvelle livraison annoncée comprend également des navires de défense côtière sans équipage. Leur quantité n'a cependant pas été précisée.

Selon l'AFP, ces drones flottants sont notamment conçus pour le dragage antimine, mais peuvent aussi être équipés de capteurs pour la surveillance maritime et sous-marine.

Les équipements sont tous disponibles immédiatement et seront livrés dès que possible, a précisé M. Kirby.

Notre dossier Guerre en Ukraine

Washington modifie son aide

Un soldat tire un missile Javelin.

L'arsenal de missiles antichars occidentaux livré aux Ukrainiens permet de détruire des blindés, des bâtiments et des positions ennemies à plus de 2 kilomètres de distance. Des soldats ukrainiens tirent ici un Javelin de fabrication américaine lors d'un exercice, en décembre dernier.

Photo : AP

C'est la première fois que l'administration Biden fournit de l'artillerie à l'Ukraine, a indiqué M. Kirby, soulignant que la bataille du Donbass serait différente de celle pour la conquête, ratée, de Kiev.

Les forces russes sont moins dispersées qu'au début de l'invasion, et le terrain dans l'est du pays est différent, a-t-il expliqué. C'est le genre d'endroit où on peut s'attendre à ce que les Russes utilisent des chars et de l'artillerie lourde pour atteindre leurs objectifs avant d'envoyer les soldats.

Washington est le plus grand fournisseur de l'aide militaire internationale reçue par Kiev depuis l'automne dernier.

L'annonce de mercredi porte à environ 3,2 milliards de dollars américains le montant total de l'aide militaire américaine fournie jusqu'ici à l'Ukraine depuis l'entrée en fonction de Joe Biden, dont 2,5 milliards depuis le début de l'offensive russe, le 24 février.

Selon une liste publiée la semaine dernière par la Maison-Blanche, les États-Unis ont jusqu'à maintenant livré ou promis à l'Ukraine 1400 systèmes antiaériens Stinger, 5000 Javelin, 7000 armes antichars d'un autre modèle, plusieurs centaines de drones Switchblade, 7000 fusils d'assaut, 50 millions de balles et munitions diverses, 45 000 lots de gilets pare-balles et casques, des roquettes à guidage laser, des drones Puma, des radars antiartillerie et antidrones, des blindés légers, des systèmes de communication sécurisée et des protections antimines.

Plus tôt dans la journée mercredi, l'Union européenne (UE) a pour sa part approuvé une aide militaire supplémentaire équivalant à quelque 684 millions de dollars canadiens. Au total, l'UE a alloué 2 milliards de dollars d'aide pour aider Kiev à se défendre contre les forces russes.

La semaine dernière, la Slovaquie a accepté d'envoyer à l'Ukraine un système de défense aérienne S-300 de l'ère soviétique après que Washington eut acquiescé à sa demande de positionner un système Patriot, de conception américaine et plus moderne, en Slovaquie.

Rencontre du Pentagone avec les fabricants d'armes

Des responsables du département américain de la Défense ont par ailleurs rencontré pendant la journée les huit plus gros joueurs du complexe militaro-industriel, dont General Dynamics et Lockheed Martin, afin de discuter de la possibilité d'une production accélérée de certains systèmes d'armes.

Le dialogue s'est concentré sur l'accélération de la production et de la mise en service de systèmes qui sont essentiels à l'assistance continue du département à l'Ukraine en matière de sécurité, ainsi que sur des efforts plus larges visant à accroître l'état de préparation des forces américaines, alliées et partenaires, a déclaré un porte-parole.

Il a notamment été question d'armes et d'équipements qui peuvent être exportés rapidement, déployés avec un minimum de formation et s'avérer efficaces sur le champ de bataille.

Moscou sert une mise en garde

Dans une entrevue accordée à l'agence de presse russe TASS, le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Riabkov, a par ailleurs réitéré les mises en garde de Moscou envers les Américains et les autres Occidentaux dont les véhicules achemineront des armes en Ukraine.

Nous avertissons que nous considérerons les transports d'armes des États-Unis et de l'OTAN à travers le territoire ukrainien comme des cibles militaires légales.

Une citation de Sergueï Riabkov, vice-ministre russe des Affaires étrangères

Les tentatives de ralentir notre ''opération spéciale'', d'infliger un maximum de dégâts aux troupes et aux formations russes des républiques populaires de Donetsk et de Lougansk seront durement réprimées, a-t-il menacé.

Avec les informations de Washington Post, Agence France-Presse et Reuters

  • Sophie-Hélène Lebeuf

La section Commentaires est fermée

Les commentaires sont modérés et publiés du lundi au vendredi entre 6 h et 23 h 30 (heure de l’est).

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre Info nationale

Nouvelles, analyses, reportages : deux fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre Info nationale.