•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La cathédrale Notre-Dame de Paris revit dans le monde virtuel

De grandes tentes blanches sont dressées devant le parvis de la cathédrale.

La cathédrale Notre-Dame de Paris, en avril 2021

Photo : AFP/Getty Images / Anne-Christine Poujoulat

Agence France-Presse

Trois ans après l'incendie qui l'a partiellement détruite, la cathédrale Notre-Dame de Paris est en pleine reconstruction, mais le secteur des nouvelles technologies propose aux gens diverses expériences pour la visiter malgré tout.

Technologie en plein essor, avec ses casques permettant de plonger l'utilisateur ou l’utilisatrice dans une expérience immersive, la réalité virtuelle (RV) met en scène Notre-Dame dans plusieurs déclinaisons.

L'éditeur français Ubisoft développe ainsi pour ce printemps un jeu d’évasion adapté du long-métrage de Jean-Jacques Annaud Notre-Dame brûle, sorti au cinéma en France le 16 mars et remontant le fil de l'incendie.

Des étincelles remplissent l'air alors que des pompiers de Paris pulvérisent de l'eau pour éteindre les flammes lors de l'incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris.

L'incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris, le 15 avril 2019.

Photo : Reuters / Philippe Wojazer

Dans la peau d'un pompier ou une pompière devant lutter contre les flammes le 15 avril 2019, on doit progresser dans la cathédrale avec pour mission de sauver les précieuses reliques qu'elle abrite.

Une autre expérience en réalité virtuelle, Éternelle Notre-Dame, est actuellement présentée dans un espace situé sous la Grande Arche de la Défense, à Paris.

Voyage dans le temps

Équipé d'un casque de réalité virtuelle lié sans fil à un sac à dos contenant un ordinateur, le visiteur ou la visiteuse entame son voyage à travers l'espace et le temps dans un paysage 3D animé en présence d'un guide holographique humain tout au long de sa déambulation.

L'espace physique réel de 500 m2 dans lequel se déroule cette expérience peut accueillir jusqu'à 50 personnes simultanément.

Cette visite de 45 minutes commence dans une rue adjacente à la cathédrale au Moyen-Âge, où tombe la pluie sur les pavés luisants, et permet ensuite de visiter la cathédrale à trois niveaux.

Au Collège des Bernardins, Notre-Dame de Paris : l'exposition augmentée utilise la réalité augmentée pour faire surgir des éléments visuels dans l’image du monde réel apparaissant sur l’écran d’un appareil. Tablette en main, le public doit pointer sa caméra vers une vingtaine d'images qui déclenchent à l'écran des représentations 3D hyper réalistes décrivant une étape importante de l'édifice, au fil de ses 850 années d'existence.

Cette production avait été précédemment exposée au pavillon de la France de l'exposition universelle de Dubaï, où elle avait attiré quelque 150 000 personnes en 1 mois.

La cathédrale favorite des jeux vidéo

La cathédrale Notre-Dame a eu droit à de très nombreuses représentations dans le monde vidéoludique.

Le jeu de tir Overwatch, de l'Américain Blizzard Entertainment, a par exemple accueilli en 2019 une carte de Paris reproduisant ses rues et ses principaux monuments historiques, dont Notre-Dame.

Dans cette version fictive de la capitale française, entre futurisme et réalité, la cathédrale fait face à la tour Eiffel, les deux édifices étant seulement séparés par un bras de Seine.

L'une de ses apparitions les plus marquantes reste celle de 2014, dans l'épisode de la saga Assassin's Creed, d’Ubisoft Montréal, se déroulant pendant la Révolution française.

Pas loin de deux ans de travail ont été nécessaires pour bâtir cet édifice virtuel, et Ubisoft s’est permis quelques libertés anachroniques : ce jeu faisant la part belle à des séquences d'escalade, la fameuse flèche de Viollet-le-Duc, inaugurée au 19e siècle et détruite dans l'incendie, est notamment présente afin que le joueur puisse la gravir et sauter depuis son sommet.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !