•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : pas de restrictions à Pâques malgré une situation « préoccupante » au Québec

Luc Boileau lors d'un point de presse de la santé publique.

Le reportage de Véronique Prince

Photo : Radio-Canada / Sylvain Roy Roussel

Radio-Canada

Même si la situation est « préoccupante » sur le front de la COVID-19 avec une hausse des hospitalisations conjuguée à l’apparition précoce de l’influenza, la santé publique québécoise ne recommandera pas de restreindre les rassemblements pour Pâques.

Pâques, c’est une fête importante, c’est l’occasion de retrouvailles, mais ce sera important de le faire prudemment, a déclaré mercredi en conférence de presse le Dr Luc Boileau, directeur national de santé publique par intérim.

Selon lui, les Québécois ont appris à estimer le niveau de risque, et même si le réseau de la santé est sous tension, on a les outils pour le garder debout, a ajouté le Dr Boileau. Il rappelle que même si 35 000 personnes ont pris leur quatrième dose hier, il reste des places disponibles pour des rendez-vous.

En outre, 7500 doses du vaccin Novavax sont actuellement disponibles pour ceux qui ne peuvent ou ne veulent pas recevoir de vaccin à ARN messager.

Mercredi, la province a atteint le seuil des 2060 hospitalisations, un niveau jamais atteint depuis la mi-février.

Néanmoins, seulement 45 % des admissions ont pour cause principale la COVID-19. Dans 55 % des cas, la COVID-19 a été détectée chez le patient au moment de l’admission, mais cela n’était pas la cause de son hospitalisation.

Dans son tout dernier rapport, présenté aujourd’hui, l'Institut national d'excellence en santé et en services sociaux (INESSS) prévoit que le nombre d’hospitalisations continuera de croître dans les deux prochaines semaines, pour atteindre un seuil d’environ 2339 personnes hospitalisées.

« Ce n’est pas très réjouissant, car on est toujours dans une phase de montée de la pandémie [...] avec des données qui oscillent entre 40 000 et 60 000 nouveaux cas par jour, alors ça reste très élevé. »

— Une citation de  Dr Luc Boileau, directeur national de santé publique par intérim

Mais on a espoir de voir que cette croissance des cas et son impact sur les hospitalisations va commencer à se stabiliser puis diminuer, mais on ne peut pas certifier tout cela, a ajouté le Dr Boileau. Il estime qu'on y verra plus clair dans une dizaine de jours.

Par ailleurs, 12 764 travailleurs de la santé sont actuellement absents pour des raisons liées à la COVID-19 alors que le Québec connaît un phénomène plutôt rare à cette période de l’année : l’apparition d’une période grippale.

En effet, ces trois dernières semaines, le taux de tests positifs à l’influenza est passé de moins de 1 % à près de 7 %. Les symptômes de l'influenza sont semblables à ceux de la COVID-19, tout comme les mesures sanitaires à prendre en cas de symptôme, indique la santé publique.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !