•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Stampede de Calgary : résultats nuancés d’un premier encan post-pandémie

Quatre chariots, chacun tiré par quatre chevaux, côte à côte sur la piste de course.

Une course de chariots bâchés lors du Stampede de Calgary de 2019.

Photo : Associated Press

Radio-Canada

Le retour de l’encan publicitaire des courses de chariots du Stampede de Calgary, mardi soir, reflète la tendance d’une économie incertaine due à la pandémie de la COVID-19.

Plusieurs compagnies ont misé pour avoir leur nom sur la toile des chariots en compétition lors de cet évènement considéré comme un baromètre de l’économie et, plus particulièrement, de l’industrie pétrolière.

Cette année, 27 chariots prendront part aux compétitions. Si la mise maximale a atteint 185 000 $, la plus basse ne dépassait pas les 35 000 $. Le total des commandites s’élève à 2,1 millions de dollars.

En comparaison, l’encan de 2019 avait généré 3,3 millions de dollars de commandites, ce qui permettait à 36 conducteurs de chariots de concourir.

C’est difficile de comparer 2019 avec l’encan de 2022, explique le président du Stampede de Calgary, Steve McDonough. On ne peut pas comparer des pommes et des oranges.

Compte tenu du contexte lié à la pandémie, soit l'annulation du Stampede dans son ensemble en 2020 et l'absence de courses de chariot en 2021, ce qui est important pour Steve McDonough, ce n'est pas de battre des records, mais assister au retour de l'événement.

Kurt Bensmiller.

Conducteur de chariots à bâche, Kurt Bensmiller a reçu une commandite de 185 000 $ pour sa participation à la compétition lors du Stampede de Calgary.

Photo : The Canadian Press / Jeff McIntosh

Kurt Bensmiller, un conducteur de chariot, est soulagé du retour de l'événement après deux ans de pause.

Il explique que la pratique de son sport coûte cher et que l’argent des commandites compense les coûts de compétition.

Peu importe qui on est, un petit ou un grand vendeur de commandite, j’espère que chacun en sortira avec un petit encouragement.

Le propriétaire de Versatile Energy Services, Kent Stormoen, commandite l’équipe de Kurt Bensmiller, pour la quatrième fois. 

Les deux dernières années étaient très difficiles dans l’industrie pétrolière, concède-t-il. 

Toutefois, il trouve important d’encourager les équipes participantes. Si on peut appuyer le Stampede de Calgary et la course de chariots, on le fera, ajoute-t-il.

Le Stampede de Calgary se tiendra du 8 au 17 juillet prochain.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !