•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Protéger les insectes pollinisateurs en passant par les pissenlits

Une abeille butine un pissenlit.

Les pissenlits sont une bonne source de pollen et de nectar pour les insectes au printemps.

Photo : Radio-Canada / Colin Côté-Paulette

Radio-Canada

Le groupe Ruche Campus, à l’Université de Sherbrooke, demande formellement à la Ville d’en faire plus pour protéger les insectes pollinisateurs. Cette demande survient alors que des panneaux publicitaires installés dans Sherbrooke font la promotion d’un traitement pour éliminer les pissenlits, qui sont pourtant prisés des abeilles. 

Il y a place à l’amélioration. À la Ville de Sherbrooke, on va la semaine prochaine aller proposer au conseil de Ville de poser officiellement des actions pour les pollinisateurs, explique Elizabeth Cazeault, une biologiste membre du groupe. 

Elizabeth Cazeault sourit à l'extérieur.

Elizabeth Cazeault est biologiste membre du groupe Ruche campus.

Photo : Radio-Canada / Thomas Deshaies

La municipalité pourrait ainsi tenter d’obtenir le titre de Ville amie des abeilles . Pour ce faire, il faudrait cependant agir, en poussant notamment la population à mettre fin à l’élimination des pissenlits pour des raisons esthétiques. Ces fleurs représentent parfois la seule source de nourriture pour les pollinisateurs au printemps.

Ce sont les pissenlits qu’on va voir en premier sortir du sol. Ils fournissent une nourriture, du nectar et du pollen très importants pour la survie de nos pollinisateurs qui vont bientôt se réveiller.

Une citation de Elizabeth Cazeault, biologiste membre du groupe Ruche campus 

Une campagne publicitaire actuellement bien visible à Sherbrooke promeut cependant d’éliminer les pissenlits, au grand désarroi d'Elizabeth Cazeault.

En voyant des affiches comme ça, je me demande si on ne régresse pas un peu dans les démarches qu’on essaie de poser, soupire-t-elle. 

La propriétaire de la miellerie Lune de miel, qui effectue de la sensibilisation sur les pollinisateurs depuis 40 ans, déplore aussi cette campagne de publicité. Elle rappelle que les pollinisateurs sont essentiels aux jardins. 

Je trouve ça très désolant [...] Si on n’a plus d’insectes pour polliniser nos jardins, on a un choix à faire. Soit on a de la nourriture dans nos assiettes, ou on a une belle terrasse verte.

Une citation de Carole Huppé, propriétaire de la Miellerie Lune de miel

L'industrie se transforme

Le président de cVert, l’entreprise concernée, affirme quant à lui faire sa part pour protéger les insectes pollinisateurs. Hugo Perrin dit proposer de reporter les traitements de ses clients afin d'avoir un plus faible impact sur l'environnement.

On a proposé à tous nos clients à travers la province de reporter leurs traitements de mauvaises herbes après la période de pollinisation. On pense, selon les études scientifiques, que ça va avoir un impact positif pour nos abeilles, souligne-t-il. 

Les gens vont continuer à traiter. Après ça, on est content de savoir que l’industrie se transforme pour améliorer les pratiques.

Une citation de Hugo Perrin, président de cVert

La mairesse de Sherbrooke Évelyne Beaudin se range quant à elle dans le camp de ceux qui prônent la fin de l'utilisation des pesticides et herbicides.

Évitons d’utiliser toute forme de produits sur nos pelouses. C’est pour le bien de l’environnement [...] Idéalement, ce qu’on veut, c’est que les gens optent plutôt pour des façons écologiques d’entretenir leur pelouse. Ça existe et c’est facile. C’est pour ça qu’on a regroupé différents trucs sur notre site Internet, explique-t-elle. 

Carole Huppé souhaite toutefois plus que de la sensibilisation : elle veut des règlements plus sévères.

Il est temps que les villes interdisent ces produits-là, martèle la propriétaire de Lune de miel.

Cette option pourrait être évaluée sous peu par la Commission de l’environnement. 

Avec les informations de Thomas Deshaies 

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Infolettre ICI Estrie

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Estrie.