•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : retour du N95 pour les soignants de l’Est de Montréal

Le CIUSSS de l'Est-de-l'Île-de-Montréal demande à tout son personnel en contact avec des patients de porter un masque N95. À Laval, le syndicat demande un rehaussement des mesures de dépistage.

Une personne porte un masque N95.

Le N95 redevient la norme au CIUSSS de l'Est-de-l'Île-de-Montréal.

Photo : Radio-Canada / Charles Contant

Le port du masque N95 est de retour comme mesure préventive auprès du personnel soignant de l’Est de Montréal.

Dans une note interne diffusée mardi, la direction demande que tout membre du personnel en CHSLD, en CH, en CLSC, en RI, en clinique externe, aux soins à domicile [...] qui donne des soins et des services ou qui entre dans l’environnement (chambre - appartement) de l’usager doit porter un masque N95.

Il faut dire que le nombre de soignants absents en raison de la COVID-19 ne cesse d’augmenter un peu partout au Québec depuis le début de la 6e vague. Le réseau de la santé en comptait plus de 11 000 en début de semaine dernière, alors qu'on était à 6230 au début de mars.

Au CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec, le PDG Carol Fillion redoutait ces derniers jours de devoir engager un plan de délestage si le nombre d’absences en raison de la COVID-19 devait continuer à augmenter.

Si on a atteint le plateau, on n'aura pas à délester des services [...], mais 700 pour moi, c'est le point de bascule, parce que ça s'ajoute aux personnes qui sont absentes pour toutes sortes d'autres raisons, disait-il.

Son de cloche similaire au CHU de Québec, qui comptait la semaine dernière plus de 580 travailleurs absents en raison de la COVID-19, du jamais-vu depuis le début de la pandémie. Avec les hospitalisations qui sont reparties à la hausse, l’établissement risque de devoir bientôt réactiver le plan de contingence et de délestage de ses activités.

Au CISSS de Laval, le président du Syndicat des infirmières, inhalothérapeutes et infirmières auxiliaires de Laval (SIIIAL–CSQ), Dereck Cyr, aimerait lui aussi un retour du port du masque N95 ailleurs qu’en zone jaune ou rouge.

Nous sommes préoccupés au plus haut point et avons demandé, compte tenu de la situation, l’administration de tests PCR volontaire trois fois par semaine, à l’urgence notamment, poursuit M. Cyr.

Québec doit annoncer mercredi que la barre des 2000 hospitalisations COVID est dépassée, un niveau qui n’avait pas été atteint depuis deux mois.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !