•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Archives

District 31, la série policière qui réunit tout le monde au poste

Devanture du poste District 31 avec policiers et autopatrouille en avant-plan.

Diffusée depuis 2016 du lundi au jeudi à 19 h sur ICI Télé, la série « District 31 » attire en moyenne 1 700 000 de téléspectateurs par soir.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La série policière District 31 tirera sa révérence le 21 avril prochain alors que les téléspectateurs assisteront à la finale de la sixième et dernière saison. Retour en archives sur le phénomène télévisuel des six dernières années.

Diffusée depuis 2016 du lundi au jeudi à 19 h sur ICI Télé, District 31 attire en moyenne 1 700 000 téléspectateurs par soir.

L’auteur Luc Dionne, la productrice Fabienne Larouche et tous les artisans de l'équipe de production ont réussi à toujours se renouveler afin de faire vivre à leurs adeptes des émotions fortes depuis les tout premiers débuts de l’aventure.

District 31, 12 septembre 2016 (productions Aetios)

Dès le premier épisode présenté le 12 septembre 2016, les téléspectateurs ont pu faire la connaissance de certains enquêteurs du nouveau district 31 et de leur sympathique chef, le commandant Daniel Chiasson.

« 30 ans après avoir sorti les enquêteurs des postes de quartier, c’est comme un retour aux sources. On va graduellement réintégrer les sergents-détectives dans les postes de district. J’aimerais ça pouvoir vous dire qu’on a choisi les meilleurs, mais comme je ne vous connais pas tous et toutes personnellement, je vais me garder une petite gêne. »

— Une citation de  Le commandant Chiasson

La série crée la surprise dès son départ. L’auteur et les comédiens sentent l’impact sur la population.

Pour le scripteur Luc Dionne, c’est une grande discipline d’écriture qui doit être observée.

La journaliste Julie Jasmine Boudreau rencontre le scénariste chez lui et présente un reportage sur l’univers de Luc Dionne au Téléjournal le 18 février 2019.

Téléjournal, 18 février 2019

Écrire District 31 représente un travail solitaire de 12 heures par jour et beaucoup de privations. Luc Dionne se lève à 5 h tous les matins pour pouvoir écrire 160 pages par semaine, qui représentent 120 épisodes par saison.

« J’écris, j’écris, je ne fais que ça. »

— Une citation de  Luc Dionne

L’auteur s'inspire de l’actualité, de son passé d’attaché politique, mais également d'amis qui ont occupé des postes au sein des corps policiers.

Luc Dionne parle régulièrement à des enquêteurs pour comprendre leur réalité, un travail journalistique en somme. Le monde policier le fascine depuis plusieurs années. L’auteur nous avait également donné Omertà, une série à succès sur le crime organisé diffusée de 1996 à 1999 à Radio-Canada.

District 31 est une série aux intrigues complexes, avec plusieurs couches d'action.

Pour que rien n’échappe au scénariste, sa conjointe, la coordonnatrice et réviseure aux textes Annie Létourneau, scrute les petits détails et s’assure que tout colle bien à l’histoire et que rien ne soit oublié. Le contrôle de la qualité, c’est moi, dit-elle en rigolant.

La production d’une quotidienne aussi appréciée du public comporte certains défis. Au début de la première vague de COVID-19, l’équipe a été contrainte d’observer une pause forcée de près de quatre mois.

Les tournages ont repris avec distanciation et les artisans ont pu remplir leur mission et relever avec brio le mandat d’offrir aux téléspectateurs les épisodes manquant de la fin de la saison 4 en respectant les mesures sanitaires.

« Vous voyez presque en même temps ce que l’on est en train de tourner, à un mois près. On a un retour direct sur ce qu’on est en train de faire. C’est très grisant. On a l’impression de rentrer dans le salon des gens. »

— Une citation de  Vincent-Guillaume Otis

Selon Vincent-Guillaume Otis qui interprète le rôle du sergent-détective Patrick Bissonnette, le fait de jouer dans une quotidienne amène un aspect de proximité avec le public.

Ici Radio-Canada Télé (capsule web)

À l’occasion du 500e épisode de District 31, il répond aux questions des fidèles de la série lors d’un Facebook en direct, en compagnie du comédien Gildor Roy, interprète du commandant Daniel Chiasson.

Lorsqu’une téléspectatrice lui demande la scène qu’il a trouvé la plus difficile à jouer, Gildor Roy revient sur une scène de la saison 2 où le partenaire de la policière Noélie se fait abattre et où il doit annoncer à ses policiers la mort de leur collègue. Les figurants étaient de vrais policiers, comme il y en a eu tout au long de la série au poste 31, et certains avaient les yeux dans l’eau lors du tournage de la scène.

Gildor Roy mentionne que le succès de la série dépasse ses espérances et qu’il ne s’attendait pas à un tel phénomène. Il trouve surprenant que certains adeptes de la série l’abordent à l’épicerie en l’appelant commandant.

« Sachez que ça nous touche que vous soyez si fidèles et si impliqués dans le déroulement de l’émission. »

— Une citation de  Gildor Roy

La populaire série s'achèvera avec la diffusion du 720e épisode le 21 avril sur ICI Télé.

Encore plus de nos archives

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.