•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ce ne serait pas « Machu Picchu », mais bien « Huayna Picchu »

Chargement de l’image

Depuis 1983, le site est sur la liste du Patrimoine mondial de l'UNESCO.

Photo : iStock

Radio-Canada

L'un des sites archéologiques les plus connus du monde, le Machu Picchu, serait connu sous un mauvais nom depuis sa redécouverte, il y a plus d'un siècle.

Les travaux de l'historien Donato Amado Gonzales, du ministère de la Culture du Pérou, et de l'archéologue Brian Bauer, de l'Université de l'Illinois à Chicago, tendent à montrer que la cité précolombienne était appelée Picchu, ou plus probablement Huayna Picchu par les Incas.

Cité perdue dans les nuages

L’ancienne cité inca du 15e siècle est située au-dessus de la rivière Urubamba, entre deux pics montagneux tout en hauteur, à 2430 m au-dessus du niveau de la mer. Le plus haut sommet, appelé Machu Picchu (3082 m), se trouve au sud, tandis que le plus petit sommet, Huayna Picchu (2720 m), est situé au nord.

Le nom « Machu Picchu » est associé aux ruines depuis 1911, lorsque l'explorateur américain Hiram Bingham III a visité la cité perdue pour la première fois.

Chargement de l’image

L'une des photographies prises par Hiram Bingham lors de sa première visite sur le site, le 24 juillet 1911. Elle montre le sergent Carrasco, son escorte militaire.

Photo : Université Yale

Avant cette date, le lieu n’était pas très connu, même parmi les habitants de la région de Cusco, la ville la plus proche (située à 80 km).

Dans leurs recherches, le Dr Gonzales et le professeur Bauer ont consulté plusieurs sources à la recherche d'informations concernant le nom original du Machu Picchu. Ils ont analysé les notes de Bingham et d'autres documents liés à son travail sur le site, des cartes et atlas décrivant la région, ainsi que des documents fonciers du 15e siècle conservés à l'Archivo Regional del Cusco.

Le fils d'un propriétaire terrien a même mentionné à M. Bingham en 1912 que les ruines étaient connues sous le nom de Huayna Picchu.

Chargement de l’image

Une photo du site prise par Hiram Bingham en 1912

Photo : Universtié Yale/Hiram Bingham

Construite vers 1420 et abandonnée par la suite, la cité est composée de 172 constructions qui s’étendent approximativement sur 530 m de long et sur 200 m de large. La raison précise de sa création demeure un mystère à ce jour.

Les liens les plus clairs avec le nom original de la cité sont conservés dans des récits écrits par les Espagnols peu de temps après que la région fut passée sous leur contrôle, à la fin du 16e siècle.

En outre, un récit datant de la fin du 16e siècle laisse entendre que les habitants de la région envisageaient à l’époque de réoccuper le site qu'ils appelaient Huayna Picchu.

Les auteurs de ces travaux publiés dans le Journal of the Institute of Andean Studies (Nouvelle fenêtre) (en anglais) ne suggèrent pas de changer le nom du lieu puisque son appellation est connue dans le monde entier et qu'elle est également publiée dans des milliers de livres, d'articles et de documents officiels.

De plus, les Péruviens ont également adopté le nom Machu Picchu. Les chercheurs pensent plutôt que leur étude permet d’ajouter un élément important à l'histoire du site.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !