•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tamara Lich engage le célèbre avocat criminaliste Lawrence Greenspon

Jusqu’ici, Tamara Lich était représentée par Diane Magas.

Un dessin de Tamara Lich lors de sa comparution.

Tamara Lich est reconnue comme étant l'une des figures de proue du convoi des camionneurs (archives).

Photo : La Presse canadienne / Alexandra Newbould

Radio-Canada

Une figure de proue de la manifestation des camionneurs à Ottawa change d’avocat pour assurer sa défense. Tamara Lich, qui était à l'origine de la campagne de collecte de fonds qui a permis de recueillir plus de 10 millions de dollars pour soutenir les manifestations à Ottawa, a embauché l'avocat criminaliste d'Ottawa Lawrence Greenspon.

Mme Lich et Chris Barber sont tous deux accusés de méfait, d’avoir encouragé d’autres personnes à commettre un méfait, d'entrave au travail de la police, d’avoir encouragé d’autres personnes à faire obstruction au travail de la police, d’avoir encouragé d’autres personnes à faire de l’intimidation et d'intimidation en bloquant et en obstruant une ou plusieurs autoroutes.

Tamara Lich avec un masque serre dans ses bras des gens dans une foule.

Tamara Lich embrasse ses partisans alors qu'elle quitte le palais de justice d'Ottawa après avoir été libérée sous caution, le 7 mars 2022.

Photo : La Presse canadienne / Justin Tang

Tamara Lich a été arrêtée le 17 février. Elle s'est d’abord vu refuser une libération sous caution, avant de finalement l’obtenir le 7 mars dernier à la condition de quitter Ottawa dans les 24 heures, et l’Ontario dans les 72 heures, de s'abstenir d'utiliser les réseaux sociaux et de n'avoir aucun contact avec certains coorganisateurs de la manifestation qui a bloqué le centre-ville d’Ottawa pendant près de trois semaines, entre janvier et février dernier.

Me Diane Magas représentait M. Barber et Mme Lich jusqu’ici. Elle ne représente désormais plus que M. Barber.

On s’attend à ce que M. Greenspon conteste les conditions de libération sous caution de sa nouvelle cliente, en particulier en ce qui concerne son utilisation des réseaux sociaux.

Une date d'audience pour commencer ce processus n'a pas encore été fixée.

« Je n'ai aucune difficulté à représenter Tamara Lich. Cela ne signifie pas que je suis d'accord avec tout ce qu'elle a fait ou n'a pas fait. Mais cela signifie qu'elle a le droit d'être représentée lorsque sa liberté est en jeu.  »

— Une citation de  Lawrence Greenspon, avocat

En entrevue avec CBC News, l'avocat a ironisé sur les commentaires qu'il a reçus après avoir accepté de défendre Mme Lich.

C'est intéressant parce que certaines des personnes qui m'ont contacté sont bien conscientes du fait que dans le passé, j'ai représenté des terroristes et des meurtriers présumés et des personnes accusées d'agression sexuelle. Je suppose que dans leur esprit, cela ne posait pas de problèmes. Mais représenter Tamara Lich, qui n'a pas de casier judiciaire, n'est accusée d'aucune infraction violente, alors qu'il n'y a pas d'armes impliquées ni d'agression sexuelle, cela semble leur poser problème.

L'homme en complet pose pour une photo.

L'avocat Lawrence Greenspon a déjà représenté Mohammad Momin Khawaja, le premier Canadien accusé en vertu de la Loi antiterroriste du Canada, ainsi que l'ancien sénateur Mike Duffy.

Photo : Radio-Canada / Alistair Steele

Mme Lich ajoute son nom à plusieurs autres clients bien connus de Me Greenspon. Il a auparavant représenté Mohammad Momin Khawaja, le premier Canadien accusé en vertu de la Loi antiterroriste du Canada, ainsi que l'ancien sénateur Mike Duffy.

Avec les informations de David Fraser et Ashley Burke, de CBC

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

En cours de chargement...