•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La pression est forte à Ottawa pour un retour du masque dans les écoles

Des enfants portent un masque.

Le port du masque à l'école n'est plus obligatoire en Ontario (archives).

Photo : iStock

Radio-Canada

La pression sur le gouvernement de l'Ontario se fait de plus en plus forte à Ottawa pour un retour du masque obligatoire dans les lieux publics intérieurs, particulièrement dans les écoles.

Après s’être fait discret pendant plus d’un mois, le Dr Kieran Moore a reconnu publiquement, lundi, que la province traversait actuellement une 6e vague de la pandémie de la COVID-19.

Il a du coup confirmé que la suppression de l'obligation de porter le masque à l'école et dans la plupart des lieux publics le 21 mars a été suivie d'une augmentation des cas de coronavirus et des hospitalisations.

Depuis trois semaines, le couvre-visage n’est plus exigé dans les lieux publics intérieurs excepté les transports publics, les établissements de soins de longue durée et autres établissements de soins de santé.

Un portrait du Dr Kieran Moore au podium durant un point de presse.

Le Dr Kieran Moore

Photo : La Presse canadienne / Chris Young

Même si la province n’a pas l’intention pour le moment de réinstaurer le port du masque obligatoire dans les lieux publics intérieurs, le médecin-hygiéniste en chef de l’Ontario en recommande fortement l’utilisation.

Des conseils scolaires veulent le retour du masque

Cette sortie du Dr Moore vient donner de l’oxygène à des conseils scolaires d’Ottawa qui font pression sur le gouvernement pour un retour du masque obligatoire dans les écoles.

Le Conseil scolaire du district d'Ottawa-Carleton (OCDSB) — le plus important et le plus grand de la capitale fédérale — doit débattre, mardi, d’une motion qui vise le retour du masque obligatoire dans tous ses bâtiments.

Cette motion, qui va à l’encontre des règles du gouvernement en ce qui concerne le port du masque, a été introduite parce que des conseillers scolaires se sont dits préoccupés par la forte présence de la COVID-19 dans la ville.

Édifice avec le logo du conseil scolaire sur le mur vitré, lors d'une douce averse de neige.

Le quartier général du Conseil des écoles publiques de l'Est de l'Ontario (CEPEO) à Ottawa (archives).

Photo : Radio-Canada / Simon Lasalle

Cette inquiétude se fait aussi ressentir au Conseil des écoles publiques de l'Est de l'Ontario (CEPEO), qui a demandé au ministre de l’Éducation Stephen Lecce de réinstaurer temporairement le port du masque dans les écoles.

« Le bien-être de nos enfants et membres du personnel les plus vulnérables est à risque. »

— Une citation de  Jacinthe Marcil, présidente, CÉPEO

Nous vous exhortons à protéger leur droit à un traitement égal qui leur est conféré en vertu du Code des droits de la personne de l'Ontario, notamment l’accès à une éducation de qualité en présentiel dans un milieu scolaire sécuritaire, a plaidé la présidente Jacinthe Marcil dans une lettre envoyée le 23 mars dernier.

SPO appuie les conseils scolaires

Santé publique Ottawa (SPO) qui a récemment signé un communiqué de presse enjoignant la population à porter le masque dans des lieux publics intérieurs, malgré les avis contraires du gouvernement, appuie les conseils scolaires.

Dans un contexte d'absentéisme élevé, les écoles/conseils scolaires et les établissements d'enseignement postsecondaire voudront peut-être envisager d'introduire des politiques sur le masque permettant un apprentissage en classe sécuritaire, a indiqué SPO dans une réponse écrite fournie à Radio-Canada.

« Il est maintenant temps d'augmenter à nouveau l'utilisation du masque et de prendre d'autres précautions. »

— Une citation de  Santé publique Ottawa

Lundi, SPO rapportait que 502 personnes avaient été infectées par le virus au cours de la fin de semaine pour un total de 1857 cas actifs.

Étant donné les niveaux élevés actuels de COVID-19 dans la communauté, Santé publique Ottawa recommande fortement que les gens portent des masques à l'intérieur, en particulier dans les situations où la distanciation peut être difficile ou impossible, a précisé l’agence de santé publique.

SPO soutient toutes politiques qui augmentent l'utilisation du masque pendant cette résurgence, y compris celles dans les entreprises, les lieux de travail et les milieux communautaires comme les écoles.

Avec les informations de Fiona Collienne, Rémi Authier, Claudine Richard et Krystalle Ramlakhan

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !