•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Val-d’Or augmente son équipe de pompiers permanents

Des pompiers du service incendie de Val-d'Or en compagnie de la mairesse.

La Ville de Val-d’Or a procédé à une restructuration de son Service de sécurité incendie qui se traduit par l’adoption d’un nouvel organigramme et d’une bonification des équipes de garde présentes en caserne.

Photo : Radio-Canada / Marc-André Landry

La Ville de Val-d’Or restructure son Service de sécurité incendie en convertissant des emplois de pompiers temporaires en pompiers permanents.

Depuis huit heures ce matin, quatre équipes de quatre pompiers se relaient pour assurer une présence constante à la caserne, sept jours par semaine, 365 jours par année. Par le passé, un seul pompier permanent était posté à la caserne en tout temps.

Le projet mis de l’avant par le chef Éric Hébert vise à assurer un service plus rapide et efficace à la grandeur du territoire.

Tout est une question de rapidité lors des interventions, rappelle-t-il. Avec seulement des temps partiels, nous avions un temps de mobilisation de huit à neuf minutes avant de quitter la caserne. Ce n’est maintenant plus le cas. On peut partir dès l’appel initial. En plus, notre équipe pourra plus facilement remplir ses mandats de prévention.

Le projet de restructuration a reçu un bon accueil dans l’équipe de pompiers. Sept nouveaux postes permanents ont été créés et ils ont été comblés à l’interne.

Plusieurs de nos pompiers temporaires avaient une formation, mais on ne pouvait pas leur offrir mieux que des emplois à temps partiel, ajoute Éric Hébert. Ils peuvent aujourd’hui en faire une carrière. Ça va améliorer notre attractivité et la rétention au sein de l’équipe. 

Selon la mairesse Céline Brindamour, la nouvelle structure n’aura pas une incidence importante sur le budget de la Ville.

Les calculs qui nous ont été présentés nous disent qu’il n’y aura pas un gros changement au budget, soutient-elle. Les pompiers temporaires recevaient déjà un montant d’argent pour leurs heures de garde. Nous avions dit dans le budget que nous voulions investir dans le capital humain et c’en est une des preuves. L’argent sera utilisé d’une manière plus adéquate.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !