•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Première pelletée de terre pour l’agrandissement de la mine Island Gold

Chargement de l’image

La cérémonie d'inauguration a rassemblé de nombreux dignitaires.

Photo : Radio-Canada / Jimmy Chabot

Des dirigeants de la minière, des députés, des politiciens locaux et des représentants autochtones ont assisté à la première pelletée de terre de l’extension de la mine Island Gold, dans la région de Dubreuilville, lundi.

La compagnie Alamos Gold, propriétaire de la mine, souhaite avec cet agrandissement augmenter la production et réduire les coûts.

En investissant davantage dans l’expansion de la phase 3, nous allons plus que doubler la durée de vie de la mine, a affirmé John A. Mclusky, président et chef de la direction.

Cette mine sera un moteur économique pour la région et les communautés environnantes, ajoute-t-il.

La minière indique que pendant la construction de la phase 3, le nombre d’employés de la mine devrait doubler, passant à 1200 personnes pendant les travaux.

Accueil enthousiaste dans la région

Pour l’homme d'affaires de Dubreuilville Patrice Dubreuil, cette annonce est un signe de la volonté de la minière de continuer à développer la région.

On a perdu notre industrie forestière, alors depuis on dépend des mines et là on nous annonce que la mine fait une expansion très importante. On peut voir des emplois ici dans la région pour les prochains 30 ans, explique-t-il.

Chargement de l’image

Carol Hughes, Michael Mantha, Berverly Nantel, Todd Smith et Greg Rickford ont assisté à la cérémonie.

Photo : Radio-Canada / Jimmy Chabot

M. Dubreuil indique qu’en tant qu’homme d’affaires, il sera impliqué dans l’accueil des travailleurs qui vont participer à la construction de la mine.

Maintenant, ce qu’on doit faire à Dubreuilville c’est de se pencher à mettre en place des dortoirs pour accueillir les travailleurs, ajoute-t-il.

La députée fédérale de Algoma-Manitoulin-Kapuskasing, Carol Hughes, elle aussi présente, s’est réjouie de l’augmentation de la capacité de la mine.

On voit qu'ils vont doubler la capacité, alors pour Dubreuilville c'est vraiment de l'or... en or, s’exclame-t-elle.

Elle affirme que la compagnie a été impliquée avec les communautés autochtones dans la région pendant le projet.

Pour la mairesse de Dubreuilville Beverly Nantel, la Ville est prête à faire les accommodements nécessaires pour absorber l’afflux de travailleurs pendant la phase d’agrandissement.

Chargement de l’image

Beverly Nantel est la mairesse de Dubreuilville.

Photo : Radio-Canada / Jimmy Chabot

Nous avons le soutien financier de la province et nous avons la certitude de la mine qui va annoncer ce développement, alors nous sommes sûrs de faire ces investissements, indique-t-elle.

Elle croit que la ville peut profiter des deux mines dans sa région pour croître.

Nos racines sont dans l’industrie forestière, mais il n’y a aucune raison qui nous empêche de nous tourner vers les mines pour le futur, ajoute-t-elle.

Des Premières Nations enthousiastes

Des représentants des Premières Nations de Michipicoten et de Missanabie ont participé à la cérémonie.

Elles ont été partenaires d’Alamos Gold dans la réalisation du projet, selon Jason Gauthier, chef de la Première Nation Missanabie.

Chargement de l’image
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Jason Gauthier est le chef de la Première Nation Missanabie.

Photo : Radio-Canada / Jimmy Chabot

Selon lui, la minière les a toujours impliqués dans le processus.

Nous avons toujours eu une très bonne relation avec Alamos Gold depuis le tout début, et nous avons très hâte de continuer ces bonnes relations, indique-t-il.

Il croit que le projet d’agrandissement de la mine, qui a lieu sur leurs terres ancestrales, leur apporte des bénéfices.

Alamos Gold est là quand on parle de redevances, et aussi pour nous offrir des emplois, il y a aussi une occasion d’avoir un partenaire d’affaires, ajoute M. Gauthier.

En plus d’avoir donné un coup de pelle dans le sol qui va devenir la future expansion de la mine, M. Gauthier en a aussi profité pour déposer un petit bouquet de feuilles de tabac dans le trou.

J’ai fait cela pour remercier le créateur, pour le remercier pour la terre et pour la relation que nous pouvons avoir avec la terre, explique-t-il.

Les communautés autour de la mine Island Gold devraient travailler à son élaboration jusqu’en 2025.

Avec les informations de Jimmy Chabot

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !