•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Philippe Bond n’a pas pu présenter un plaidoyer de culpabilité

Philippe Bond à l'animation

Gala ComediHa de Philippe Bond (partie 2)

Photo : QuébéComm Télévision inc.

L'humoriste Philippe Bond a voulu plaider coupable lundi matin à l'accusation qui pèse contre lui en lien avec la limite permise pour l'alcool au volant. La demande a toutefois été rejetée par le juge Martin Gagnon étant donné que l'accusé n'était pas présent physiquement au palais de justice de Rivière-du-Loup.

Devant ce refus, une nouvelle date de comparution a été fixée au 6 juin, à Rivière-du-Loup.

En attendant, Philippe Bond a plaidé non coupable.

L'avocat de Philippe Bond a toutefois confirmé que son intention était de faire transférer le dossier au palais de justice de Saint-Jérôme dans le district judiciaire où réside Philippe Bond.

« Notre objectif est d'obtenir ce transfert rapidement et de plaider coupable avant le 6 juin. »

— Une citation de  Jean-Daniel Debkoski, avocat de Philippe Bond

Le 31 mars, Philippe Bond a été arrêté dans le stationnement d'un hôtel de Rivière-du-Loup. Selon ce qu'il a écrit dans une publication sur Facebook, les policiers l'auraient interpellé après avoir reçu une dénonciation du public. Il a été accusé d'avoir eu une alcoolémie égale ou supérieure à 80 milligrammes d'alcool par 100 millilitres de sang dans les deux heures suivant le moment où il a cessé de conduire un véhicule à moteur.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.