•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le CDRIN fait un pas de plus dans l’industrie du divertissement

Chargement de l’image

Le Centre de développement et de recherche en intelligence numérique CDRIN est un haut lieu de recherche à Matane

Photo : Radio-Canada / Boris Firquet

Radio-Canada

Le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada versera près de 900 000 $ à l’équipe de recherche du CDRIN de Matane pour deux projets de recherche.

La majeure partie de l’argent reçu, plus de 600 000 $, est pour intégrer l’intelligence artificielle dans des processus d’imagerie 3D et la fabrication d’effets visuels.

Le conseiller en recherche et innovation du CDRIN, Julien Coll, explique que l’intelligence artificielle pourrait aider, par exemple, à améliorer la gestion des parcs informatiques des entreprises de jeu vidéo ou aider au travail de préproduction en facilitant, par exemple, le transfert de la 2D à la 3D.

Le porte-parole du CDRIN croit que le projet pourrait abaisser le temps consacré à la partie répétitive du travail d’animation. Quand on se forme en tant qu’artiste 3D, dit-il, on a envie de développer nos talents d’artistes, et non pas faire des tâches répétitives comme si on travaillait sur une chaîne de montage.

Julien Coll fait valoir que ce projet mené par le CDRIN a reçu l’appui de grands joueurs de l’industrie comme la Guilde du jeu vidéo du Québec, le Bureau du cinéma et de la télévision du Québec (BCTQ), l’Institut de valorisation des données (IVADO) et Ubisoft Montréal. Il y voit comme une marque de reconnaissance de la pertinence des recherches du CDRIN.

Chargement de l’image

L'intelligence artificielle pourrait aider, par exemple, à améliorer la gestion des parcs informatiques des entreprises de jeu vidéo ou aider au travail de préproduction en facilitant, par exemple, le transfert de la 2D à la 3D (archives).

Photo : Radio-Canada / Jean-Francois Deschenes

Le second projet est mené en collaboration avec d’autres centres de recherche dont le Living Lab en innovation ouverte (LLio) du Cégep de Rivière-du-Loup.

Le CDRIN a reçu autour de 250 000 $ sur un projet total de 2 millions de dollars afin de perfectionner la représentation numérique d’un humain, d’un avatar qui écoute, répond et participe à un dialogue.

Ce projet novateur aidera à augmenter la fluidité des mouvements, des actions d’un avatar.On parle beaucoup en ce moment de métavers, de monde virtuel et de toutes ces choses-là, explique Julien Coll. Ça peut être juste des humains virtuels à l'accueil de certains sites ou en personne sur un écran. Comment ces avatars peuvent-ils avoir une personnalité plus poussée et avoir une interaction avec les êtres humains plus développée.

Le CDRIN dispose de deux ans pour mener à bien ses deux projets de recherche. C’est clairement un projet qui va nous amener à faire grossir l’équipe, indique Julien Coll. Le CDRIN tentera notamment de recruter des étudiants universitaires à la maîtrise sur des problématiques liées aux projets.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !