•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cocaïne : 7 ans de prison pour un trafiquant de Grand-Sault

Chargement de l’image

Le palais de justice de Bathurst (archives).

Photo : Radio-Canada / François Lejeune

Radio-Canada

Normand Godbout, de Grand-Sault au Nouveau-Brunswick, a été condamné à une peine de sept ans de prison, en lien avec deux opérations de longue haleine menées par la GRC sur le trafic de drogue lié au groupe criminel les Hells Angels.

L'homme de 63 ans devient la onzième personne à connaître sa peine dans le cadre des opérations J-Thunder et J-Tunderstruck, dirigées par le Groupe fédéral des crimes graves et du crime organisé de la GRC au Nouveau-Brunswick.

Normand Godbout a comparu par téléphone en Cour du Banc de la Reine de Bathurst, vendredi, afin de recevoir sa peine. En janvier 2021, il avait plaidé coupable à des accusations de complot en vue de faire du trafic de drogues et il est sous la garde du Service correctionnel du Canada depuis le 16 juillet 2021.

Normand Godbout a été arrêté le 22 mai 2018 dans le cadre de deux enquêtes majeures entreprises en 2016. Elles s’intéressaient notamment au trafic de cocaïne dans la Péninsule acadienne, dans le Restigouche et dans le Madawaska.

Chargement de l’image

De la cocaïne et des billets de banque saisis dans le cadre de l'opération J-Thunder (archives).

Photo : GRC Nouveau-Brunswick

Les agents ont saisi plus de cinq kilos de cocaïne et au-delà de 900 000 $ en argent.

Cette histoire eu des échos en février dernier, quand un délateur repenti de la police, Marcel Friolet, a raconté au tribunal de Bathurst comment les Hells Angels s’y prenaient (Nouvelle fenêtre) pour faire entrer jusqu’à huit kilos de poudre blanche par mois dans la province, en provenance de Montréal.

Dans cette affaire, dix autres personnes, dont Emery Pit Martin, Danny Smith et Julie Michaud, purgent actuellement des peines variant de 90 jours à 12 ans de prison.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !