•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trois élévateurs à grain de Nanton classés comme ressources historiques

Deux élévateurs à grain se dressent vers le ciel.

Trois des sept élévateurs à grain que comptait originalement le site ont été préservés du pic des démolisseurs.

Photo : Radio-Canada / Helen Pike

Radio-Canada

Le gouvernement de l’Alberta a récemment octroyé le titre de ressource historique à trois élévateurs à grain de 93 ans à 95 ans de la région de Nanton, dans le sud de la province.

Outre la protection qu’il garantit aux lieux historiques, ce titre signifie que les élévateurs pourront recevoir certaines subventions fédérales et provinciales.

Le président du Centre de découverte des élévateurs à grains canadiens, Leo Wieser, affirme que ce titre est essentiel pour rendre possibles les réparations nécessaires et permettre de développer le site pour en faire un lieu touristique.

C’est fantastique, parce que ça veut dire que le terrain et les élévateurs sont protégés, explique-t-il. On peut maintenant commencer à travailler avec la province pour assurer leur avenir.

L’octroi du titre de ressource historique est, précise-t-il, le fruit de 10 ans de travail.

Préserver l’histoire

Les trois élévateurs ainsi protégés sont les derniers d’une série de sept. Après être tombés hors d’usage, en 2002, les sept élévateurs étaient destinés à la démolition.

Les habitants des environs de Nanton se sont toutefois unis pour empêcher la démolition de trois d’entre eux et commencer à financer leur restauration.

Ils sont situés à à peine 500 mètres d’une gare historique du Canadien Pacifique et représentent l’héritage industriel de l’Alberta du 20e siècle.

Leo Wieser montre la plaque de ressource historique provinciale des élévateurs à grain.

Le titre de « ressource historique provinciale » est marqué par une plaque reçue par le projet.

Photo : Radio-Canada / Helen Pike

Le député provincial de la circonscription de Livingstone-Macleod, Roger Reid, se souvient d’avoir visité les élévateurs à grain à de nombreuses reprises durant la saison des récoltes, dans son enfance.

Ces élévateurs avaient un rôle important dans notre vie quotidienne, raconte-t-il. Ils ont contribué à faire fructifier l’agriculture de notre province.

Selon lui, il est important de les préserver, même si ces efforts sont coûteux.

Penser à l’avenir

Depuis leur sauvetage, les trois élévateurs à grain ont notamment servi de lieu de tournage pour l’industrie cinématographique et ont été illuminés aux couleurs du drapeau ukrainien.

Selon Leo Wieser, ces activités ne sont que le début d’une nouvelle vie pour le lieu historique.

Nous essayons de voir comment nous pouvons rendre l’endroit plus vivant, en faire un lieu participatif de façon à y attirer plus de personnes qui y resteront plus longtemps, explique-t-il.

Parmi les activités que l’équipe souhaite tenir, il y a notamment des projections de films, des spectacles de marionnettes et des concerts.

Entre-temps, l’équipe compte s’atteler à la restauration des hangars à charbon et des portes des élévateurs, note M. Wieser.

Avec les informations de Kylee Pedersen et Helen Pike

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...