•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Archives

Mike Bossy, le franc-tireur gentilhomme

Richard Garneau et Mike Bossy sont assis côte à côte.

Mike Bossy en entrevue avec Richard Garneau à « La soirée du hockey » le 21 mai 1979.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L’analyste et joueur de hockey Mike Bossy est décédé le 15 avril des suites d'un cancer du poumon. L'homme a connu une carrière remarquable dans la LNH avec les Islanders de New York. Nos archives témoignent du talent exceptionnel et de l’attitude exemplaire de cette légende qui prônait la non-violence au hockey.

Né le 22 janvier 1957 à Montréal, Michael Dean Bossy se passionne très tôt pour le hockey. Le National de Laval remarque son talent et le recrute en 1972.

Dans la LHJMQ, Mike Bossy trouvera 309 fois le fond du filet en quatre saisons. Malgré tout, il ne sera repêché qu’au 15e rang par les Islanders lors du repêchage de 1977.

Cette année-là, le Canadien lui préfère Mark Napier, au 10e rang.

Dès sa première année dans la grande ligue, l’ailier droit compte 53 buts en saison régulière. Il en marquera 69 l’année suivante. Cette cadence de 50 buts et plus par saison, il la maintiendra neuf années consécutives avant que des maux de dos ne compromettent sa carrière. Ce record demeure inégalé aujourd’hui.

Le 5 juin 1998, à La soirée du hockey, le journaliste Jean Pagé présente un portrait du parcours professionnel du numéro 22 dans le cadre de la série Les grands attaquants.

La soirée du hockey Molson à Radio-Canada, 5 juin 1998

Au cours de ses 10 saisons dans l’uniforme des Islanders, Bossy aide l’équipe new-yorkaise à remporter quatre coupes Stanley consécutives (de 1980 à 1983), ce qui fait de cette formation une des plus importantes dynasties du sport professionnel en Amérique du Nord.

En 1981, Mike Bossy cumule un total de 35 points lors des séries éliminatoires avec 17 buts et 18 passes. En 1982, il remporte le trophée Conn Smythe, qui récompense le joueur le plus utile des séries.

Mike Bossy soulève la coupe Stanley.

L'ailier droit Mike Bossy a remporté la coupe Stanley durant quatre saisons consécutives (1980-1983) avec les Islanders de NewYork.

Photo : Radio-Canada

Le 24 janvier 1981, alors que les Islanders affrontent les Nordiques de Québec, Mike Bossy égalise un record que Maurice Richard détenait depuis près de 36 ans en réussissant à compter 50 buts en 50 matchs.

Ce record sera battu dès l’année suivante par Wayne Gretzky, qui comptera 50 buts en 39 rencontres.

Le journaliste Luc Lapierre revient sur cet exploit de Michael Bossy le 24 janvier 2008 au Téléjournal. Dans ce reportage, il retourne également au Colisée de Laval, où Mike Bossy a fait ses débuts dans la LHJMQ.

Le téléjournal, 24 janvier 2008

Non seulement Mike Bossy a accumulé les records de points sur la glace, mais son attitude exemplaire qui prônait un jeu propre et non violent lui a valu le trophée Lady Byng à trois reprises chez les pros. Remis au joueur le plus gentilhomme, ce trophée récompense le meilleur esprit sportif, l’élégance et le niveau de jeu exceptionnel.

Dès 1979, le jeune attaquant avant-gardiste avait affirmé qu’il ne jetterait jamais les gants, car il jugeait les bagarres inutiles. Cette déclaration lui avait valu quelques risées à une époque où le jeu robuste et les empoignades étaient monnaie courante.

Mike Bossy met un terme à sa carrière en 1987 à l’âge de 30 ans. Il travaillera au sein de l’organisation des Islanders aux affaires et aux ventes avant de revenir au Québec.

Le 4 juin 1991, à L’heure G, Gaston L’Heureux reçoit Mike Bossy sur son plateau.

L’ex-joueur étoile lui parle de sa carrière dans la LNH et de son implication auprès des jeunes, notamment pour les Jeux du Québec et pour deux fondations qui aident les adolescents à lutter contre l’alcool et la drogue.

L’heure G, 4 juin 1991

Même s’il confie à l’animateur être de nature timide et réservée, Mike Bossy connaîtra une belle carrière dans les médias. Le public aura la chance de l’entendre à titre d’analyste et de commentateur aux sports sur plusieurs réseaux.

Mike Bossy sera intronisé au Temple de la renommée du hockey en 1991 et les Islanders retireront son chandail l’année suivante.

En 2015, il se joint à l’équipe de TVA Sports. Avec ses analyses franches et directes, il y apporte une couleur unique durant six ans.

Encore plus de nos archives

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.