•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La grippe aviaire en six questions

Alors que la grippe aviaire se propage dans le monde entier, voici ce qu'il faut savoir sur cette maladie qui circule depuis plus d'une centaine d'années.

Des canetons entassés dans une cage.

La grippe aviaire se propage dans le monde entier, avertit le gouvernement du Canada.

Photo : AFP / Gaizka Iroz

Radio-Canada

Depuis décembre 2021, la grippe aviaire H5N1 s’est propagée chez les oiseaux sauvages dans plusieurs provinces canadiennes et aux États-Unis. À l'échelle internationale, 5 millions de volailles sont mortes de la maladie ou ont été éliminées entre la mi-janvier et la mi-février, selon un récent rapport de l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE). Voici ce qu'il faut savoir sur cette grippe circulant depuis plus d'une centaine d'années.

Qu'est-ce que la grippe aviaire?

Aussi appelée influenza aviaire, cette grippe touche de nombreuses espèces d’oiseaux. Il s’agit d’une maladie contagieuse causée par des virus s’attaquant aux voies respiratoires (H5N1, H5N3, H5N8, etc.) et dont les caractéristiques génétiques évoluent rapidement.

Les symptômes sont principalement respiratoires, digestifs ou nerveux, ou simplement une perte d'appétit.

Les formes graves se traduisent par une atteinte importante de l'état général de l’oiseau, conduisant à la mort. Une contagion fulgurante peut décimer un élevage entier en quelques heures.

Quelles sont les espèces concernées?

La plupart des oiseaux sont sensibles à la grippe aviaire, mais certains oiseaux sauvages, les canards et les oies peuvent être porteurs du virus sans manifester de signes de la maladie. Les pigeons semblent résister à l'infection.

Les poulets domestiques sont quant à eux très réceptifs aux infections grippales, lesquelles peuvent se transmettre facilement à d'autres poulets et entraîner rapidement des épidémies.

Comment le virus circule-t-il?

La maladie se propage dans les élevages et basses-cours par le contact direct des oiseaux, domestiques et sauvages.

Ces contacts peuvent aussi survenir le long des couloirs de migration des oiseaux sauvages. Le transport d'animaux, y compris le commerce international, peut assurer également la diffusion directe ou indirecte de la maladie.

La transmission virale est également possible par contact avec de l'équipement ou des matières (notamment de l'eau et de la nourriture) contaminées par des fientes ou des sécrétions infectées.

Une équipe d'intervention dans un élevage d'oies contaminées.

La stratégie d'intervention d'urgence du Canada comprend la destruction de tous les animaux infectés et exposés au virus.

Photo : AFP / Mads Claus Rasmussen

Quelles sont les étapes imposées une fois qu’un élevage est contaminé?

L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) a établi une démarche à suivre en cas de soupçon de contamination des élevages.

  • restriction des déplacements (par exemple des quarantaines)
  • prélèvement d'échantillons
  • enquête
  • destruction « sans cruauté » de tous les animaux infectés et exposés au virus
  • nettoyage et désinfection
  • indemnisation

La grippe aviaire est-elle transmissible aux êtres humains?

Normalement, les virus de la grippe aviaire ne se répandent pas chez les êtres humains, indique le Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail. On ne peut pas être contaminé en consommant de la volaille infectée. Le virus ne se transmet pas facilement des oiseaux aux humains ou des humains aux humains.

Les très rares occasions d’infections humaines concernent des travailleurs en contact étroit et soutenu avec des animaux contaminés en milieu fermé.

Si le virus s'est propagé d'une personne infectée à une autre, dans tous les cas, la transmission s'est limitée à cette seconde personne.

Quelles mesures de précaution les éleveurs doivent-ils adopter?

Le gouvernement du Canada leur conseille de tenir les élevages loin des aires fréquentées par les oiseaux sauvages et de contrôler rigoureusement l'accès aux poulaillers. Il est aussi recommandé de ne pas installer de mangeoires d'oiseaux ni d'aménager d’étang pour les canards à proximité des poulaillers, car ces installations attirent les oiseaux sauvages.

Outre le maintien de normes d’hygiène rigoureuses, il est conseillé de nettoyer et de désinfecter l'équipement avant de l'introduire dans le poulailler.

Au Canada, la grippe aviaire est une maladie à déclaration obligatoire en vertu de la Loi sur la santé des animaux. Tous les cas doivent être signalés à l'ACIA.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !