•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les premiers ministres du Nord satisfaits du budget fédéral

Un travailleur en construction travaille sur un chantier d'Iqaluit dans un camion-grue.

Le budget 2022 du gouvernement fédéral consacre un gros volet à la crise du logement dans le Nord, ce qui réjouit les premiers ministres du territoire.

Photo : Radio-Canada / Matisse Harvey

Sandy Silver (Yukon), Caroline Cochrane (Territoires du Nord-Ouest) et P.J. Akeeagok (Nunavut) se disent tous trois reconnaissant que le budget fédéral, à travers ses financements, reconnaisse les priorités du Grand Nord, notamment celle de l’accessibilité aux logements abordables.

Le budget de 2022 propose une enveloppe de 150 millions de dollars sur deux ans, à partir de 2022-2023 pour une plus grande disponibilité de logements abordables et une meilleure qualité des infrastructures disponibles.

De ce montant, les Territoires du Nord-Ouest et le Nunavut recevront chacun 60 millions de dollars. Quant au Yukon, il lui sera accordé 30 millions de dollars.

Au Nunavut, où la crise est particulièrement prégnante, le premier ministre Akeeagok se dit optimiste quant aux changements que ce financement permettra.

J'ai bon espoir qu'avec des investissements significatifs et un engagement à collaborer entre le gouvernement du Canada, les organisations inuit, [...] nous pourrons combler le déficit croissant de notre territoire en matière de logement et d'infrastructure.

Pour Sandy Silver, les 30 millions alloués au Yukon permettront d’engager plus d’actions pour augmenter les options disponibles.

Dans son volet Investir dans le logement abordable pour les communautés autochtones, Ottawa prévoit un financement de 845 millions de dollars sur sept ans pour soutenir le logement dans les communautés inuit, et 565 millions de dollars sur cinq ans pour soutenir le logement dans les communautés des Premières Nations autonomes et titulaires de droits issus de traités modernes.

La Société canadienne d'hypothèques et de logement recevra également 300 millions de dollars en cinq ans pour élaborer et lancer conjointement une stratégie de logement autochtone en milieu urbain, rural et nordique.

Aux Territoires du Nord-Ouest, Caroline Cochrane, pour sa part, se réjouit que les financements soient alloués sur plusieurs années.

Ce que je déteste, en particulier pour le logement, c'est de demander de l'argent et de ne pas pouvoir le dépenser en une année. Nous devons donc nous assurer que cet argent est dépensé, que nous employons des gens, que nous mettons des toits au-dessus de la tête des gens.

Si le financement vient à manquer au fil des ans, la ministre se dit tout à fait prête à aller frapper à la porte du gouvernement fédéral pour en réclamer plus.

Investir dans l'énergie propre

En ce qui concerne l’environnement, Ottawa souhaite soutenir l’énergie propre du Yukon à travers son Fonds pour une économie à faibles émissions de carbone.

Sur deux ans, 32,2 millions de dollars serviront à appuyer le projet d’agrandissement d’Atlin Hydro en Colombie-Britannique, qui fournira de l’hydroélectricité au Yukon.

Sandy Silver se dit très content que le budget fédéral reconnaisse l’importance de ce projet et que l’argent annoncé correspond au montant auquel il s’attendait.

Cette initiative ambitieuse permettra d'accroître notre capacité en matière d'énergie renouvelable en partenariat avec la Première nation Tlingit de Taku River, tout en réduisant les émissions du territoire et en veillant à ce que l'énergie reste abordable pour les Yukonnais.

Relations Couronne-Autochtones et Affaires du Nord Canada recevront 29,6 millions de dollars sur trois ans pour appuyer l’élaboration conjointe d’un programme de leadership climatique autochtone.

Défense de l’Arctique

Les attentes sont élevées en matière de sécurité de l’Arctique, notamment en ce qui concerne la modernisation du système NORAD, depuis l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

Les trois premiers ministres des territoires ont communiqué leurs craintes à ce sujet à leur homologue fédéral Justin Trudeau lors d’un entretien, il y a quelques jours.

En matière de défense, le budget 2022 ne prévoit toutefois pas de nouveaux investissements pour le NORAD, malgré une enveloppe totale de 8 milliards de dollars sur cinq ans.

Même si Caroline Cochrane est satisfaite du financement pour la défense, elle rappelle que les investissements dans le nord et dans la souveraineté et la sécurité sont essentiels et doivent être réalisés avec [les territoires].

Sandy Silver, lui, s’attend à voir le budget pour la défense de l’Arctique évoluer, mais comprend que les évènements internationaux étant récents, le budget ne peut les refléter.

Je suis prudemment optimiste quant à la possibilité d'expliquer que cela ne figure pas dans le discours [du budget]. Il s'agit de nouvelles pressions [...], il faut du temps pour tout mettre à la page.

Développement économique et fiscalité

En termes de fiscalité, Ottawa prévoit un paiement ponctuel de 25,8 millions au gouvernement du Yukon et au gouvernement des Territoires du Nord-Ouest pour la mise en œuvre du nouvel Accord sur le pétrole et le gaz extracôtiers dans l’Arctique de l’Ouest.

Pour soutenir le développement économique autochtone dans le Nord, le budget 2022 propose 15 millions de dollars sur cinq ans à l’Agence canadienne de développement économique du Nord.

Par ailleurs, un paiement de 2 millions de dollars sera accordé à Relations Couronne-Autochtones et Affaires du Nord Canada pour appuyer la mise en œuvre d’une entente de protocole de processus de collaboration en lien avec les répercussions historiques de l’exploitation de la mine Giant de la Première Nation des Dénés Yellowknives.

En ce qui concerne toujours les mines, pour contribuer à l’avancement des projets minéraux, le budget de 2022 prévoit jusqu’à 40 millions de dollars sur huit ans pour Relations Couronne-Autochtones et Affaires du Nord Canada afin d’appuyer les processus réglementaires dans le Nord.

Ce qui réjouit particulièrement Sandy Silver et Caroline Cochrane, c’est la mise en place d’un nouveau crédit d’impôt pour l’exploration de minéraux critiques de 30 % pour les dépenses d'exploration minérale engagées au Canada.

Selon Sandy Silver, cette mesure va contribuer à la croissance de l'industrie minérale du Yukon tout en assurant de bons emplois aux Yukonnais.

Mme Cochrane pense qu’il s’agit des fruits de ses discussions avec le gouvernement fédéral.

J'ai été continuellement à cette table pour parler au premier ministre de la nécessité d'investir dans notre secteur des ressources minérales et de la nécessité des ressources minérales dans une économie verte.

Bannière promotionnelle avec le texte : Explorez les histoires du Grand Nord, ICI Grand Nord

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !