•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Budget Freeland : plus de 55 M$ pour protéger les forêts anciennes de la C.-B.

Un homme au pied d'un arbre géant.

TJ Watt, un membre d'Ancient Forest Alliance, embrasse une épinette de Sitka.

Photo : Ken Wu/ Ancient Forest Alliance

Dans son budget déposé jeudi, la ministre fédérale des Finances, Chrystia Freeland, promet un fonds de 55,1 millions de dollars sur trois ans pour protéger les forêts anciennes de la Colombie-Britannique.

Environnement et Changement climatique Canada et Ressources naturelles Canada auront la tâche de mettre sur pied ce fonds de la nature avec la collaboration du gouvernement provincial, des communautés autochtones et locales, ainsi que d’organismes non gouvernementaux.

Par contre, une condition y est rattachée. Pour avoir accès aux fonds, le gouvernement provincial doit investir une somme équivalente.

Le ministère des Forêts de la Colombie-Britannique dit étudier le contenu du budget fédéral.

Cette annonce est bien accueillie par Torrance Coste, le responsable de la campagne nationale pour le Wilderness Committee. Il aurait voulu une enveloppe plus garnie et plus de détails afin de savoir exactement où et comment cet argent sera utilisé.

En mars dernier, 90 scientifiques avaient demandé à Ottawa, dans une lettre ouverte, des politiques qui assurent la protection des arbres anciens et primaires. Ils affirment que ces forêts sont non seulement cruciales pour la biodiversité, mais qu'elles captent une quantité importante de CO2.

Des manifestants contre la coupe des forêts anciennes entourent le tronc d'un arbre centenaire.

Les manifestations à Fairy Creek sont à l'avant-scène d'une lutte plus large contre l'exploitation des forêts anciennes.

Photo : La Presse canadienne / Chad Hipolito

Ces éléments, en plus de la signification de ces arbres dans la culture autochtone, sont mentionnés dans le budget fédéral.

Torrance Coste aurait toutefois aimé que le budget établisse une connexion plus directe entre la protection des forêts et le captage du carbone comme outil pour lutter contre les changements climatiques. Ce point important, dit-il, ne figure pas non plus dans le budget provincial présenté en février.

Comme Torrance Coste, Ken Wu, le directeur général du groupe Endangered Ecosystems Alliance, espère que l’argent sera distribué rapidement. Il estime qu’Ottawa aurait pu chercher davantage de financement auprès de son Programme de conservation du patrimoine naturel qui s’élève à plus de 300 millions de dollars.

Prévenir et combattre les feux de forêt

L'incendie qui a ravagé le village de Lytton n’a pas seulement marqué l’imaginaire collectif, il a aussi marqué le budget fédéral. L’été dernier, ce village de la Colombie-Britannique a battu le record de chaleur du pays avant d'être dévoré par les flammes.

Des maisons et des voitures brûlées par les feux de forêt.

Les feux de forêt ont détruit les maisons du petit village de Lytton, en Colombie-Britannique.

Photo : Radio-Canada / Camille Vernet

Ottawa reconnaît ainsi, dans son budget, que les incendies de forêt sont plus fréquents et extrêmes et qu’ils s’accompagnent d’importants coûts pour l’économie et l’environnement.

Le gouvernement fédéral compte investir : 

  • 269 millions de dollars sur cinq ans afin d’aider les provinces et les territoires à acheter de l’équipement comme des aéronefs;
  • 39,2 millions de dollars sur cinq ans pour aider les communautés autochtones à acheter de l’équipement;
  • 37,9 millions de dollars sur cinq ans pour former 1000 nouveaux pompiers qui apprendront les connaissances traditionnelles autochtones à la gestion des incendies;
  • 169,9 millions de dollars sur 11 ans, en plus de 6,9 millions de dollars en amortissement restant, afin de créer et maintenir un système de satellite de surveillance des feux de forêt.

Avec les informations de Benoît Ferradini

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !