•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Chargement de l’image

La ministre fédérale des Finances Chrystia Freeland a déposé le budget du gouvernement libéral de Justin Trudeau pour l'année 2022-2023, le 7 avril 2022 à la Chambre des communes, à Ottawa.

Photo : Radio-Canada / Benoit Roussel

Radio-Canada

Voici les faits saillants du budget du Canada 2022-2023, intitulé Plan pour faire croître notre économie et rendre la vie plus abordable, déposé par la ministre des Finances, Chrystia Freeland, jeudi à la Chambre des communes, à Ottawa. Il s'agit du premier budget depuis la réélection du gouvernement Trudeau.

  • Amélioration de la situation budgétaire de 15,6 milliards de dollars depuis un an
  • Déficit budgétaire à 52,8 milliards de dollars cette année, y compris de nouvelles dépenses de 7,4 milliards, et baisse de la dette fédérale en proportion du PIB de 46,5 à 45,1 % par rapport à 2021-2022
  • 5,3 milliards de dollars sur cinq ans pour offrir des soins dentaires gratuits aux ménages canadiens ayant un revenu de moins 90 000 $ par année
  • Création d’un compte d’épargne libre d’impôt d’un maximum de 40 000 $ pour l’achat d’une première propriété, et dont les cotisations sont déductibles d’impôt et les retraits, eux, sont non imposables
  • Paiement ponctuel de 500 $ pour soutenir ceux qui ont de la difficulté à trouver un logement abordable
  • 4 milliards de dollars sur cinq ans pour construire 100 000 nouveaux logements résidentiels
  • Interdiction aux investisseurs étrangers d’acheter des propriétés au Canada pendant deux ans
  • Impôt obligatoire sur la revente précipitée de propriétés à l’intérieur de 12 mois
  • Prolongement de cinq ans du programme fédéral d’incitatifs pour l’achat de véhicules zéro émission, et admissibilité élargie aux fourgonnettes, camions, VUS et véhicules lourds
  • Crédit d’impôt bonifié de 37,5 % à 60 % pour le captage et le stockage de carbone
  • Hausse du taux d’impôt de 15 % à 16,5 % sur les banques et compagnies d’assurances
  • 7,2 milliards de dollars sur cinq ans pour renforcer la Défense nationale
  • 500 millions de dollars d’aide supplémentaire à l’Ukraine envahie par la Russie et disponibilité de prêts jusqu’à un milliard de dollars
  • 11 milliards de dollars sur six ans pour aider les communautés autochtones, dont 4,7 milliards pour la santé et la protection des enfants

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !