•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Star Académie : l’Oliviermanie s’empare de Kedgwick

Une affiche d'Olivier Bergeron installée sur l'enseigne du village de Kedgwick.

De nombreuses affiches décorent le village de Kedgwick dont la population encourage le jeune chanteur Olivier Bergeron qui participe à l'émission de téléréalité «Star Académie».

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L’aventure à laquelle participe un Néo-Brunswickois ne laisse personne indifférent dans son village natal, à Kedgwick. Toute la population se range derrière Olivier Bergeron qui se rapproche de plus en plus de la finale de la populaire émission Star Académie.

Les multiples affiches d’Olivier Bergeron ne passent pas inaperçues dans le village de Kedgwick ces derniers temps. Plusieurs résidents dévoués encouragent le jeune chanteur qui se retrouve devant des millions de téléspectateurs, semaine après semaine.

Rina Migou Couturier, Nadia Dubé et Anne Ratté font partie d’un comité de bénévoles qui soutiennent Olivier Bergeron, particulièrement lorsque celui-ci est mis en danger, c’est-à-dire qu’il doit performer pour convaincre les juges et le public qu’il a sa place dans l’aventure.

Trois bénévoles derrière une table avec des objets promotionnels d'Oliver Bergeron.

Rina «Migou» Couturier, Nadia Dubé et Anne Ratté font partie d'un comité d'appui à Olivier Bergeron qui encourage la population à voter pour lui lorsqu'il fait face à l'élimination de l'émission «Star Académie».

Photo : Radio-Canada / Serge Bouchard

Lorsque Olivier Bergeron risque l’élimination, l’argent qu’elles ont amassé sert à encourager la population à voter pour le sauver. À chaque mise en danger, 4000 $ sont investis en publicité.

La fierté du village

Il n’arrête pas de nous surprendre. Autant avec ses chansons que ses talents de comédien, de compositeur, il est épatant, dit Francine Gallant, une résidente de Kedgwick rencontrée sur la rue.

Rina Migou Couturier souligne que le périple du jeune chanteur lui change les idées.

Beaucoup, beaucoup de fierté dans le village. Et depuis le temps que c’est Star Académie, on n’a plus entendu parler de la COVID, ça fait de quoi de différent dans le village, confie-t-elle.

La marraine d’Olivier Bergeron, Nadia Dubé, est du même avis. C’est une belle vague d’amour qu’il nous amène!

Une femme tenant une affiche d'Olivier Bergeron.

Nadia Dubé, marraine d'Olivier Bergeron

Photo : Radio-Canada / Serge Bouchard

Elle constate quotidiennement l’intérêt de la population envers le parcours d’Olivier Bergeron.

Comme je travaille dans une épicerie, et je ne peux même plus faire ma job à moitié! Je suis dans le public et ça me parle juste de ça. Olivier, Olivier, ça n’arrête plus. Le monde est assez fier de ça!, dit-elle.

Le maire, Éric Gagnon, croit que la participation d’Olivier Bergeron à l’émission de télévision a rassemblé la population de son village. Il croit en ses chances de participer à la finale.

Le maire à l'extérieur, devant un gazebo.

Le maire de Kedgwick, Éric Gagnon, se rappelle de la détermination dont faisait preuve Olivier lorsqu'il était son entraîneur au hockey.

Photo : Radio-Canada / Serge Bouchard

Il y a une possibilité qu’il aille jusqu’au bout. Donc là, je vais prendre le vieux dicton ''Sky is the limit'' et on y croit!, lance-t-il.

Le maire se rappelle de la détermination dont faisait preuve Olivier Bergeron lorsqu’il jouait au hockey et qu’il était son entraîneur.

Quand je le coachais au hockey, c’était la même affaire. On donnait un petit speech avant une partie de hockey. Bien Olivier te regardait comme ça. Et quand je disais, bon on y va, il avait mis son casque, et il était prêt à embarquer, se souvient le maire.

« Déjà là, où est-ce qu'il est rendu, c'est merveilleux, mais c'est sûr qu'on souhaite la finale! »

— Une citation de  Nadia Dubé, marraine d'Olivier Bergeron

Olivier Bergeron n’est pas en danger cette semaine. L’émission Star Académie doit se conclure dans trois semaines.

On n’ose pas trop trop se prononcer, mais on est confiant qu’il va se rendre à la finale, nous on le souhaite. Mais d’après le public et tout ça, il y a de grosses chances, conclut Rina Migou Couturier.

D’après le reportage de Serge Bouchard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !