•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des Winnipégois pourraient, un jour, accueillir des poules dans leur arrière-cour

Des poules dans un enclos le 7 avril 2022.

Le comité permanent des politiques de la Ville se réunira le 11 avril pour examiner la proposition.

Photo : Radio-Canada / Émile Lapointe

Radio-Canada

La Ville de Winnipeg propose un programme pilote de deux ans qui permettra aux gens qui habitent dans la capitale manitobaine de posséder et d’élever des poules.

Le programme vise à mesurer la viabilité à long terme de l'élevage de poules en milieu urbain.

Le projet vise la création de 20 endroits pouvant accueillir jusqu'à quatre poules. Les personnes qui souhaitent se lancer devront travailler en étroite collaboration avec l’Agence de services aux animaux de la Ville.

Les candidats devront remplir un formulaire de demande en ligne, fournir un plan pour le cycle de vie des animaux et suivre une formation.

Sarah pose souriante devant un parterre de fleurs.

Sarah Jane Martin, une écrivaine qui habite à Winnipeg, pourrait être parmi les premières personnes à postuler pour un élevage urbain de poules.

Photo :  Sarah Jane Martin

L'écrivaine Sarah Jane Martin s'est intéressée aux poules en février, lorsqu'elle a été embauchée pour parler à des propriétaires non commerciaux pour une entreprise d'aliments pour poules.

Elle a examiné les règlements municipaux et a été déçue de constater qu'elle n'était pas en mesure d'élever des poules en ville.

Maintenant, la perspective d’élever des poules l’enchante. Sa maison de location à Norwood a une grande cour arrière. 

J'ai tout cet espace ici. J’ai la possibilité d’utiliser tout cet espace vide dans la cour. C'est vraiment quelque chose que j'envisage, explique-t-elle.

Revenir à une agriculture de subsistance familiale

Luc Trudeau est agriculteur et possède 200 poulets dans sa ferme de Sainte-Anne, à 50 kilomètres au sud-est de Winnipeg. Son entreprise, Farm Dog, offre des produits de la ferme à la table tels que des hot-dogs et des tartes faites à la main.

Il soutient pleinement la proposition d’élever des poules en ville, mais estime qu'il est important de se familiariser avec les races, l'incubation et les maladies de la volaille avant de prendre un poulailler.

Les poules ne sont pas beaucoup plus difficiles à élever que les chats domestiques ou la plupart des plantes , dit-il.

«  Élever des poules en ville, c'est assurer la sécurité alimentaire à un niveau très local. »

— Une citation de  Luc Trudeau, agriculteur

Selon Statistique Canada, de février 2021 à février 2022, le prix des œufs a augmenté de 7,2 %, alors que le prix du poulet a augmenté de 10,4 % en raison de l’inflation. L’élevage pourrait constituer une porte de sortie pour plusieurs Canadiens. 

D'autres villes au Canada autorisent déjà les petits élevages d'oiseaux de basse-cour.

Le programme de délivrance de permis pour des poulaillers urbains a commencé au mois de mars 2022 à Calgary, en Alberta.

Des villes d'Ontario ont également modifié les règlements municipaux pour permettre l'élevage de poules en milieu urbain.

À Winnipeg, le comité permanent des politiques de la Ville se réunira le 11 avril pour examiner la proposition.

Avec les informations de Joanne Roberts

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !