•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le jardinage de boulevard officiellement possible à Edmonton

Un jardin potager.

Des plates-bandes de boulevard transformeront le paysage urbain avec l'appui de la Ville d'Edmonton.

Photo : getty images/istockphoto / Tashi-Delek

Le conseil municipal d'Edmonton a adopté, cette semaine, une motion pour permettre le jardinage sur les trottoirs, une pratique courante qui s’en trouve désormais officialisée.

Même si certains Edmontoniens s’y adonnaient, il n'était pas permis de jardiner dans les plates-bandes détenues par la Ville. La motion de la conseillère municipale Ashley Salvador qui officialise la pratique suit l'exemple de villes comme Victoria, Saskatoon et Regina.

L’élue a partagé un gazouillis dans ce sens : Nous pouvons être plus verts en grandissant et nous pouvons soutenir l'embellissement, la biodiversité et la résistance climatique grâce à l'activation par le public de biens publics sous-utilisés.

La directrice de la Société d'horticulture de Calgary, Natasha Guillot, est également enthousiasmée par cette annonce.

Un boulevard naturel avec des plantes natives de l'Alberta, c’est très inspirant, dit-elle. [Les plates-bandes] vont attirer des populations d’oiseaux, de papillons, d’abeilles. C’est ce qu’on veut.

Mme Guillot souligne que cette décision a des conséquences en matière de sécurité, mais aussi de consommation des aliments récoltés.

Les habitants d’Edmonton comme ceux de Calgary demandent à faire pousser des fruits et des légumes, précise-t-elle. Les sels utilisés sur les routes peuvent être un peu toxiques

Mme Guillot précise que toute la nourriture qui y poussera ne sera pas forcément bonne à consommer, car tout dépend de l'environnement, de la qualité du sol ou de sa profondeur. 

On pense à la hauteur, mais il faut aussi penser aux racines, souligne-t-elle.

Par ailleurs, il faudrait que les automobilistes soient attentifs à ce qui pourrait être cultivé dans ces plates-bandes de boulevard.

Elle pense qu’il faudra un encadrement adéquat pour encourager ce jardinage urbain : Des citoyens vont s’occuper de ces boulevards, vont s’arranger pour faire pousser quelque chose de beau et s’en occuper.

Il sera important d'avoir des lignes directrices, selon la directrice de la Société d’horticulture, Natasha Guillot.

 Cela concerne la sécurité du public, mais aussi l’idée que les villes ont beaucoup de programmes pour leurs parcs, des programmes de naturalisation, explique Mme Guillot. Cela leur donne aussi la possibilité de regarder à l’intérieur de leur propre système et de voir si d'autres programmes pourraient se connecter à ce genre de possibilités.

La Ville d'Edmonton élaborera d'ailleurs ces lignes directrices et la réglementation pour le jardinage de trottoir au cours des prochains mois.

Avec des informations d'Audrey Neveu et Sofiane Assous

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !