•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Science Nord prévoit une expansion à Thunder Bay et à Kenora

L'extérieur du musée Lake of the Woods.

Le musée Lake of the Woods, à Kenora

Photo : Radio-Canada / Miguelle-Éloïse Lachance

Radio-Canada

Science Nord prévoit étendre sa présence dans deux villes du Nord-Ouest, soit Thunder Bay et Kenora.

Le centre des sciences de Sudbury veut construire un centre permanent à Thunder Bay et agrandir le centre de découverte Lake of the Woods à Kenora.

Le gouvernement de l'Ontario s'est engagé à verser un million de dollars au projet par l'entremise de la Société de gestion du Fonds du patrimoine du Nord de l'Ontario (SGFPNO).

Une étude de faisabilité avait été menée au cours des dernières années.

Du personnel de Science Nord pose pour une photo avec des reptiles et la députée Patty Hajdu.

En 2020, la ministre Patty Hajdu avait annoncé un financement pour étudier un projet de centre permanent de Science Nord à Thunder Bay.

Photo : Science Nord

Cette expansion renforcerait l’engagement auprès des publics autochtones et d’autres collectivités du Nord-Ouest, tout en ayant des retombées économiques et touristiques importantes dans la région, a déclaré Greg Rickford, ministre du Développement du Nord, des Mines, des Richesses naturelles et des Forêts, dans un communiqué de presse.

Jennifer Booth, la directrice générale par intérim de Science Nord, affirme que l’expansion aidera à mieux répondre aux besoins des communautés dans le Nord-Ouest, en veillant à ce que les attractions reflètent la région et son patrimoine.

Depuis 2010, Science Nord compte à Thunder Bay un bureau satellite qui offre des programmes dans la région.

Avec la mise en place des installations à Kenora et à Thunder Bay, Mme Booth affirme qu’on pourrait accueillir environ 80 000 visiteurs pour participer à des activités toute l'année.

La commission de développement économique de Thunder Bay dit qu’il s’agit d’un projet phare pour la ville.

« Une fois construit, le centre des sciences devrait attirer environ 20 000 visiteurs par an, générant plus de 5000 nuitées d'hôtel. »

— Une citation de  Eric Zakrewski, président de la commission de développement économique de Thunder Bay

La commission propose un développement au bord de l’eau.

Nous pensons qu’une propriété appartenant à la Ville de Thunder Bay, à Prince's Arthur Landing, serait un endroit absolument idéal, soutient M. Zakrewski.

Il s’agit de l’endroit où arrivent des milliers de touristes qui font des croisières sur les Grands Lacs.

Mme Booth affirme que les plans pour les deux nouveaux établissements devraient être terminés d'ici la fin de 2022. 

Par la suite, Science Nord lancera une campagne de financement pour les installations.

Expansion de Terre dynamique

Par ailleurs, Science Nord a récemment lancé une campagne de financement pour agrandir son musée minier Terre dynamique.

Ça s'appelle Go Deeper [Plus en profondeur, traduction libre]. Cela va fournir une expérience vraiment mémorable pour dépeindre l'exploitation minière moderne d'une manière plus réaliste, affirme Mme Booth.

Le projet présentera des expositions interactives chez des partenaires un peu partout en Ontario et offrira des expositions itinérantes pour des événements communautaires ainsi que des programmes conçus pour les écoles des Premières Nations, précise-t-elle.

Le projet comprend aussi une expansion physique de Terre dynamique, qui présentera l'exploitation minière moderne et ce que l'avenir réserve à l'industrie dans le Nord de l'Ontario.

Le centre prévoit par ailleurs concevoir un jeu informatique centré sur l'exploitation minière.

Avec les informations de CBC et de Frédéric Projean

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !