•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Ontariens de 60 ans et plus admissibles à la 4e dose dès jeudi

Un homme se fait injecter le vaccin dans l'épaule.

L'Ontario affirme que la 4e dose offre une couche supplémentaire de protection.

Photo : Radio-Canada / Evan Mitsui

Radio-Canada

L'Ontario élargit l'admissibilité à la quatrième dose de vaccin contre la COVID-19, alors que les hospitalisations sont en forte hausse dans la province.

À compter de jeudi à 8 h, les Ontariens de 60 ans et plus pourront prendre rendez-vous pour leur deuxième dose de rappel dans un centre de vaccination grâce au portail provincial (Nouvelle fenêtre) ou en appelant au 1 833 943-3900.

La quatrième dose sera aussi offerte dans nombre de pharmacies (Nouvelle fenêtre).

La province recommande d'attendre cinq mois après la troisième dose.

Les membres des Premières Nations, les Inuit et les Métis ainsi que les membres de leur ménage non autochtones qui ont 18 ans et plus seront aussi admissibles à la quatrième dose à partir de jeudi.

L’élargissement de l’admissibilité à la dose de rappel procurera une couche supplémentaire de protection contre les variants Omicron et BA.2 et, en plus des antiviraux, constitue un autre outil utilisé par la province pour vivre avec la COVID-19 et gérer cette maladie, affirme le gouvernement Ford dans un communiqué.

« Alors que nous continuons à vivre avec la COVID-19, nous utilisons tous les outils disponibles pour gérer ce virus et réduire son impact sur nos hôpitaux et notre système de santé, notamment en élargissant l'utilisation des doses de rappel. »

— Une citation de  Christine Elliott, ministre de la Santé de l'Ontario

En point de presse mercredi, la ministre de la Santé Christine Elliott a demandé aux Ontariens admissibles de se faire vacciner avec une quatrième dose du vaccin.

Nous voulons permettre aux Ontariens de plus de 60 ans d'avoir le plus de protection contre la COVID-19 que possible, explique-t-elle.

La ministre Elliott ajoute que la province continue aussi d'encourager les gens qui n'ont pas encore reçu leur première, deuxième ou troisième dose à le faire le plus rapidement possible.

L'Ontario a recensé plus de 1000 hospitalisations mardi pour la première fois en un mois et demi. Les hospitalisations ont augmenté de près de 40 % en une semaine.

Par ailleurs, la concentration du coronavirus dans les eaux usées atteint un niveau presque aussi élevé qu'au début de janvier, lors du sommet de la cinquième vague, selon le Groupe consultatif scientifique ontarien de lutte contre la COVID-19.

Un graphique montre que la concentration actuelle du virus est presque aussi élevée qu'au début de janvier lors du pic de la vague Omicron.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La concentration du coronavirus dans les eaux usées en Ontario atteint un niveau presque aussi élevé qu'au sommet de la 5e vague, selon le Groupe consultatif scientifique ontarien de lutte contre la COVID-19.

Photo : Groupe consultatif scientifique ontarien de lutte contre la COVID-19

Pas de retour du masque

La ministre Elliott assure qu'il n'y a pas lieu d'imposer des restrictions ou de rendre le masque obligatoire à nouveau dans les lieux publics.

Grâce à nos taux de vaccination exceptionnellement élevés et à l'approche prudente de l'Ontario, nous avons actuellement l'un des taux d'hospitalisation les plus bas du pays, dit-elle.

Des élections auront lieu en Ontario en juin.

De son côté, le Dr Isaac Bogoch, spécialiste des maladies infectieuses à l'Hôpital général de Toronto, appuie l'élargissement de la quatrième dose, mais il ne croit pas que ça suffira pour mater l'actuelle résurgence des cas et des hospitalisations.

« D'après ce qu'on sait, il semble que la quatrième dose peut vraiment aider les personnes frêles et les plus âgés, ceux qui sont à plus haut risque de complications graves liées à la COVID. Mais je ne crois pas que ça va modifier la trajectoire de la vague actuelle. »

— Une citation de  Le Dr Isaac Bogoch, professeur en médecine à l'Université de Toronto

La province offrait déjà la quatrième dose de vaccin aux résidents des centres de soins de longue durée et aux personnes immunodéprimées ayant reçu leur troisième dose il y a au moins trois mois.

Le Comité consultatif national de l'immunisation (CCNI) a demandé mardi à la santé publique de se préparer au déploiement rapide, au cours des prochaines semaines, de la quatrième dose aux 80 ans et plus vivant dans la collectivité, en plus de recommander fortement d'offrir un deuxième rappel aux 70 ans et plus habitant dans la communauté.

Le CCNI n'a pas formulé de recommandation pour l'instant quant aux 60 à 69 ans.

À l'heure actuelle, plus de 92 % des Ontariens de 12 ans et plus ont reçu au moins une dose, plus de 91 %, deux doses et plus de 55 %, trois doses.

Dans les centres de soins de longue durée, plus de 72 % des résidents ont eu leur quatrième dose.

Avec des renseignements fournis par CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !