•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des syndicats réclament le départ d’une membre du CA de Soins communs Manitoba

Chargement de l’image

La présidente du Syndicat des infirmières et infirmiers du Manitoba, Darlene Jackson

Photo : Radio-Canada / Travis Golby

Radio-Canada

Des syndicats qui représentent des travailleurs de la santé demandent au gouvernement du Manitoba de retirer une membre fraîchement nommée du conseil d’administration de Soins communs Manitoba, en raison de ce qu’ils considèrent comme un conflit d’intérêts.

L’organisme Manitoba Health Coalition, le Syndicat des infirmières et infirmiers du Manitoba et le Syndicat canadien de la fonction publique soutiennent que Brenda Martinussen travaille pour Nurse Next Door, un fournisseur privé de soins de santé.

Elle a été nommée au conseil d’administration le 23 mars par la ministre de la Santé, Audrey Gordon, pour un mandat de trois ans.

Il est tout simplement inacceptable qu’un concurrent privé du système public de services de soins à domicile soit sur un conseil d’administration qui régit les soins à domicile publics, c’est aussi simple que cela, a déclaré le président de la coalition, Thomas Linner, en conférence de presse.

Sur sa page LinkedIn, Mme Martinussen indique qu’elle est directrice de la stratégie et de la croissance pour le partenaire franchisé de Nurse Next Door au Manitoba, l’association à but non lucratif Direct Action in Support of Community Homes.

CBC a demandé à Mme Martinussen de réagir, mais n’a pas eu de retour au moment de publier.

Crainte de la privatisation du réseau de la santé

La présidente du Syndicat des infirmières et infirmiers du Manitoba, Darlene Jackson, reproche à Nurse Next Door de recruter son personnel au sein du réseau public, ce qui contribue à la pénurie de main-d’œuvre.

Lorsque j’ai entendu cette annonce et que j’ai réalisé qui avait été nommé, je me suis dit : c’est absolument épouvantable, et c’est une gifle pour les employés du secteur public des soins de santé, a réagi Mme Jackson.

La coalition ainsi que les deux syndicats craignent que le gouvernement privatise le réseau de la santé.

Dans un courriel envoyé à CBC, un porte-parole de Soins communs Manitoba affirme que le nouveau conseil représente les cinq régions sanitaires du Manitoba et réunit un large éventail d’expériences et d’expertises.

Le conseil aura la tâche de rendre des comptes à la ministre de la Santé, Audrey Gordon.

Avec les informations de Jenn Allen

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !