•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La pêche au crabe des neiges est lancée dans la zone 16

Des pêcheurs avec des cages à crabes sur le pont de leur bateau.

Les premières cages à crabes ont été déposées au fond du Golfe du Saint-Laurent ce matin (archives).

Photo : Radio-Canada / Sébastien Ross

Les pêcheurs de crabe des neiges de la zone 16 ont pris la mer tôt lundi matin à la quête du populaire crustacé.

Rencontré au quai des pêcheurs de Sept-Îles alors qu'il s'apprêtait à reprendre le large avec de nouvelles cages, le matelot David Pelletier a raconté que même après 18 saisons de pêche, la fébrilité du premier matin de la saison ne s'estompe pas.

On est tout le temps surexcités les premiers matins de la saison, lance celui qui travaille sur un bateau de pêche depuis l'âge de 13 ans. L’hiver a été long et on avait hâte que la pêche commence à nouveau.

David Pelletier se tient devant un bateau de pêche, au quai de Sept-Îles

David Pelletier est matelot depuis qu'il a 13 ans.

Photo : Radio-Canada

La saison de pêche a officiellement été lancée à 5 heures. David et le reste de son équipage étaient parmi ceux qui ont gagné le large très tôt.

On est partis ce matin déposer 35 cages, on repart pour en ajouter dix autres et après ça la journée sera finie.

« On a vraiment hâte d’aller voir la quantité de crabes qu’il y aura là-dedans demain. »

— Une citation de  David Pelletier, pêcheur de crabes des neiges

Capitaine de son bateau depuis l’an 2000, William Cormier se réjouit d'avoir pu compter sur une température clémente et ensoleillée pour commencer la saison.

Les premières journées ne sont pas toujours agréables sur le plan météorologique, rappelle-t-il. On travaille très dur lors de ces premières journées, donc c’est particulièrement agréable de travailler sous un climat plus doux.

William Cormier s'appuie contre les rails de protection de son bateau de pêche.

William Cormier indique être toujours fébrile lorsque vient le temps de partir en mer pour la première fois au printemps.

Photo : Radio-Canada / Lambert Gagné-Coulombe

Malgré le ciel éclairci, une nervosité réussit tout de même à prendre le dessus en ce premier matin de pêche.

C’est tellement stressant, beaucoup de préparatifs entrent en compte pour que le bateau soit bien balancé et qu’il n’arrive pas d’accidents. Ensuite, on peut juste espérer que tout va bien aller.

Contrairement à d’autres équipages qui naviguent dans le golfe pendant plus de 24 h pour revenir mardi matin au quai de Sept-Îles avec des caisses de crabes fraîchement pêchés, William Cormier préfère ne pas déposer ses cages très loin de Sept-Îles.

David Pelletier se dit heureux de pouvoir compter sur l'augmentation du quota de capture de 15 % cette année puisque celle-ci permettra aux pêcheurs de la zone 16 de recouvrer les quantités perdues au fil des dernières années.

C’est vraiment le temps d’en profiter, surtout que les prix sont hauts en ce moment, se réjouit-il.

Ça change parce que j’étais habitué à de plus gros quotas quand j’ai commencé, ajoute William Cormier. Mais si on veut garder un certain contrôle et qualité de la ressource, c’est un bon compromis.

La saison de pêche qui s'est ouverte aux aurores lundi matin prendra fin le 10 juillet prochain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !