•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vers un retour à la normale pour l’Arts Club

Une femme adulte et sept enfants dansent et chantent dans une scène de la pièce musicale « The Sound of Music ».

La pièce à succès « The Sound of Music » est au programme de la 59e saison de l'Arts Club.

Photo : Emily Cooper

La compagnie de théâtre vancouvéroise Arts Club, qui a dévoilé sa programmation 2022-2023 mercredi matin, présentera dès septembre des pièces dans ses trois salles, qui seront ouvertes au maximum de leur capacité.

C’est très excitant, s’exclame Peter Cathie White, directeur général de l'Arts Club. Car, pour 2022-2023, on continue la reconstruction qu’on a entamée cette saison-ci, précise-t-il.

Pendant ces deux années difficiles liées à la pandémie, l'Arts Club, qui a l'habitude de présenter des spectacles à grand déploiement, n'a pu présenter que cinq spectacles de moindre envergure, principalement au Théâtre Stanley, ouvert la plupart du temps à 50 % de sa capacité.

Pour sa 59e saison, c'est presque un retour à la normale que propose la compagnie. Au total, 13 spectacles - soit deux de moins que durant les saisons prépandémiques - seront présentés sur ses trois scènes habituelles, soit au Théâtre Stanley, au Granville Island Stage et au Newmont Stage.

« On a un bon mélange de pièces d’auteurs locaux et de spectacles bien établis. »

— Une citation de  Peter Cathie White, directeur général de l'Arts Club

C’est la comédie Peter Pan Goes Wrong, une pièce britannique ayant connu un succès mondial, qui inaugurera la saison 2022-2023 en septembre prochain.

Sept personnages, dont un pirate, sur scène à bord d'un bateau.

Le spectacle « Peter Pan Goes Wrong » sera présenté en première nord-américaine en collaboration avec le Citadel Theatre d'Edmonton.

Photo : Eric Kozakiewicz

Parmi les autres spectacles, on signale le retour de The Sound of Music, une pièce acclamée par le public en 2019, et la présentation de Beautiful : The Carole King Musical, un spectacle ayant remporté des prix Tony qui récompensent les meilleurs spectacles de Broadway.

Nous avons obtenu les droits pour créer la première production entièrement canadienne de Beautiful. Nous en sommes très heureux, s'exclame Peter Cathie White.

Au programme également : quatre premières mondiales écrites par des artistes de Colombie-Britannique.

Parmi celles-ci, Mom’s The Word : Talkin’ Turkey, quatrième spectacle du Mom’s the Word Collective, qui regroupe cinq autrices et comédiennes de Vancouver.

« Pour moi, les "Moms" représentent vraiment l’essence de l'Arts Club. Nous voulons que les artistes se sentent ici chez eux. »

— Une citation de  Peter Cathie White, directeur général de l'Arts Club

Une pandémie qui coûte cher

Les deux dernières années n’ont pas été faciles pour l'Arts Club qui a connu d’énormes difficultés sur le plan financier.

Façade d'une salle de spectacle surmontée d'une marquise sur laquelle est écrit Stanley.

Le théâtre Stanley, qui compte 650 sièges, est la plus grande des trois salles de théâtre où sont présentés les spectacles de l'Arts Club.

Photo : Image fournie par le Arts Club

Le coût direct de la pandémie a été désastreux pour nous, car 90 % de nos revenus proviennent des clients, des donateurs et des abonnés, explique Peter Cathie White. Et le fait de ne pas avoir pu employer d'artistes nous a aussi fendu le coeur, se désole-t-il.

Selon Peter Cathie White, l'Arts Club est le plus important employeur dans le domaine des arts dans l’Ouest canadien.

Peter Cathie White, directeur général de l'Arts Club.

Peter Cathie White, directeur général de l'Arts Club.

Photo : Jason Sakaki

Nous voulions vraiment respecter notre engagement envers ces artistes qui étaient engagés dans les productions qui ont été annulées, mentionne Peter Cathie White. C’est la raison pour laquelle nous avons repris ces productions la saison prochaine. Nous allons offrir 143 rôles à des acteurs et à des musiciens en 2022-2023, se réjouit-il.

Peter Cathie White conclut en disant que la saison 2022-2023 n’aurait pas pu avoir lieu sans le soutien du public au cours des deux dernières années.

Nous sommes très reconnaissants pour tous les dons qu’on a reçus. Nous ne tenons rien pour acquis.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !