•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une deuxième aile COVID-19 en préparation au CHAUR

Des travailleurs de la santé, portant un masque, vus à travers une fenêtre de l'urgence du CHAUR de Trois-Rivières.

Le nombre de travailleurs absents au CHAUR à Trois-Rivières continue d'augmenter.

Photo : Radio-Canada / Josée Ducharme

Radio-Canada

La 6e vague de COVID-19 se fait de plus en plus sentir dans la région. Une deuxième aile est en préparation dans l’unité 3N du centre hospitalier affilié universitaire régional (CHAUR) à Trois-Rivières, car les 40 lits de la zone rouge sont presque tous occupés.

Les patients de l'unité 3N seront donc relocalisés pour libérer 10 nouvelles places pour soigner les gens atteints du coronavirus.

Le nombre de personnes hospitalisées en raison de la COVID-19 est en hausse d’environ 30% depuis la semaine dernière, atteignant 78 patients dont 2 aux soins intensifs.

Le nombre d’employés infectés a aussi bondi depuis la semaine dernière atteignant maintenant 631 travailleurs, selon le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Mauricie et du Centre-du-Québec (MCQ).

Ce nombre était d’un peu plus de 400 il y a une semaine.

Le manque de personnel est criant à l’hôpital de Trois-Rivières où les employés s’inquiètent pour la suite. Certains disent constater une propagation du virus beaucoup plus importante que ce qui a déjà été vécu.

L’un d’eux a accepté de parler, sous le couvert de l’anonymat, par crainte de représailles.

On voit plusieurs personnes contracter la COVID-19, alors qu'elles l'ont déjà eue. On n'est plus certain de ce qu'on doit faire. Où est-ce qu'on s'en va? Est-ce qu'on est adéquatement protégé?, s'inquiète l'employé.

Le CIUSSS MCQ affirme que le recours à davantage de délestage n’est pas envisagé pour l’instant.

Les activités n’ont toutefois pas repris à 100% dans tous les secteurs.

Avec les informations d’Amélie Desmarais

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !