•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : 5 nouveaux décès et augmentation du délestage au Bas-Saint-Laurent

Une personne qui porte un masque marche sur un trottoir devant l'hôpital de Rimouski.

Les hôpitaux du Bas-Saint-Laurent sont contraints de reporter certaines chirurgies non urgentes (archives).

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

La COVID-19 force de nouveau les établissements de santé du Bas-Saint-Laurent à reporter davantage d’activités chirurgicales. Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) confirme que la région a atteint le niveau 3 de délestage.

Depuis la mi-février, le Bas-Saint-Laurent se situait au niveau 2 dans l’échelle établie par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) du Québec pour le niveau de capacité de maintien des chirurgies, mais la hausse des hospitalisations et le nombre important d’employés absents en lien avec la COVID-19 entraînent ce retour au palier supérieur.

Concrètement, l’atteinte du niveau 3 signifie que le gouvernement permet aux hôpitaux de la région de réduire de moitié les activités chirurgicales afin de libérer des lits et des ressources pour faire face à la pandémie. Seules des opérations non urgentes sont reportées pour le moment.

En date de lundi, 303 employés du CISSS du Bas-Saint-Laurent sont absents du travail en raison du virus. Parmi ceux-ci, 223 ont contracté la COVID-19.

La rupture de service en obstétrique survenue vendredi après-midi, qui s'est poursuivie jusqu'à lundi matin est un exemple des conséquences de la pandémie sur les services offerts dans la région. En effet, le CISSS confirme que ce bris de service est directement lié aux absences causées par la COVID-19.

Lors des dernières vagues de COVID-19, les interventions nécessitant une hospitalisation ont été les plus touchées par le délestage au Bas-Saint-Laurent. Les chirurgies d’un jour ont pour la plupart pu être maintenues, ce qui pourrait être le cas une fois de plus dans le cadre de cette 6e vague, selon le porte-parole du CISSS de la région, Gilles Turmel.

Cinq nouveaux décès en trois jours

Dans les derniers jours au Bas-Saint-Laurent, la COVID-19 a coûté la vie à cinq personnes de plus, selon le bilan du CISSS de la région publié lundi.

Les plus récentes données indiquent également que 38 personnes atteintes du virus sont actuellement hospitalisées dans les hôpitaux bas-laurentiens, dont trois aux soins intensifs.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !