•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le chef d’orchestre montréalais Yannick Nézet-Séguin remporte un Grammy

Le chef d'orchestre Yannick Nézet-Séguin.

Yannick Nézet-Séguin a dirigé l'Orchestre de Philadelphie lors de l'enregistrement des Première et Troisième Symphonies de la compositrice Florence Prince, un album paru chez Deutsche Grammophon (archives).

Photo : Hans van der Woerd

Radio-Canada

Le chef d'orchestre montréalais Yannick Nézet-Séguin a remporté un Grammy dans la catégorie de la meilleure prestation par un orchestre classique, durant la partie non télévisée de la cérémonie, dimanche.

Yannick Nézet-Séguin a dirigé l'Orchestre de Philadelphie lors de l'enregistrement des Première et Troisième Symphonies de la compositrice Florence Price, un album paru chez Deutsche Grammophon.

« Je suis tellement ravi, mon premier Grammy », a-t-il réagi dans une vidéo partagée sur Twitter par l'Orchestre de Philadelphie.

Le Montréalais était aussi en nomination dans deux autres catégories lors du gala présenté sur YouTube.

D'autres Canadiens se sont eux aussi illustrés : Joni Mitchell, gagnante dans la catégorie du meilleur album historique pour Joni Mitchell Archives, Vol. 1 : The Early Years (1963-1967), et Alex Cuba, lauréat dans la catégorie du meilleur album pop latin pour Mendo.

Une femme âgée prononce un discours sur la scène des Grammys.

Joni Mitchell a remporté le Grammy du meilleur album historique.

Photo : Getty Images / Matt Winkelmeyer

Vêtue de blanc, Joni Mitchell a marché lentement jusqu'à la scène, à l'aide d'une canne, afin de récupérer le neuvième Grammy de sa carrière. Je ne m'attendais pas à ça, a déclaré l'artiste de 78 ans.

Elle était la seule Canadienne présente au gala précédant la cérémonie principale, qui se déroule dimanche soir au MGM Grand Garden Arena, à Las Vegas.

Alex Cuba a appris qu'il avait remporté son Grammy pendant qu'il conduisait à travers une tempête de neige dans le nord de la Colombie-Britannique.

Pour sa part, l’artiste torontois The Weeknd a remporté le prix de la performance mélodique rap de l'année pour sa prestation sur la pièce Hurricane, de Kanye West.

Après avoir été snobé lors de la dernière édition des Grammy, The Weeknd continue d'entretenir une relation tendue avec la Recording Academy américaine et a choisi de boycotter la cérémonie.

Malgré ses huit nominations, Justin Bieber est reparti bredouille du gala.

Un homme dans un habit trop grand est accompagné d'une femme habillée en blanc sur le tapis rouge des Grammys.

Justin Bieber et Hailey Bieber sur le tapis rouge des Grammys.

Photo : Getty Images / Amy Sussman

Jon Batiste et Silk Sonic triomphent

L'artiste RnB Jon Batiste est reparti avec cinq gramophones dorés, notamment celui récompensant l'album de l'année. Silk Sonic, projet rétro formé autour de Bruno Mars et d’Anderson .Paak, a quant à lui raflé quatre prix, y compris ceux de la chanson de l'année et de l'enregistrement de l'année.

Avec Leave the Door Open, Silk Sonic a coiffé à l’arrivée l'avant-garde pop formée par Billie Eilish et Olivia Rodrigo.

Le groupe de Bruno Mars a obtenu deux autres récompenses dans la catégorie R&B lors du gala hors d’onde.

Trois hommes sont au micro, avec leur Grammy,

Bruno Mars (à gauche), Dernst Emile II (au centre) et Anderson .Paak (à droite) ont remporté le Grammy de chanson de l'année.

Photo : Getty Images / Emma McIntyre

Le talent d'Olivia Rodrigo a aussi été souligné alors que la jeune Américaine de 19 ans a obtenu le prix de la révélation de l'année. Elle s'est imposée face aux rappeurs Saweetie et The Kid Laroi. Elle a également remporté le trophée pour la meilleure performance d'une artiste pop avec Drivers License.

L'un des moments les plus émouvants de la soirée a été l'hommage rendu au peuple ukrainien. Le président Volodymyr Zelensky a fait une allocution par vidéo dans laquelle il a demandé au monde de ne pas rester silencieux devant les horreurs de la guerre.

Accompagné de Mika Newton, John Legend a poursuivi avec une performance musicale dédiée aux Ukrainiens.

Une chanteuse au micro et un chanteur au piano sur la scène des Grammy.

La chanteuse ukrainienne Mika Newton et John Legend ont livré une performance touchante en hommage au peuple ukrainien.

Photo : Getty Images / Rich Fury

Animée par le comédien Trevor Noah, la soirée des Grammys avait été reportée en janvier, au moment où la cinquième vague de COVID-19 battait son plein.

Les gagnants de la 64e cérémonie des prix Grammy 

  • Meilleur album historique : Joni Mitchell Archives, Vol. 1 : The Early Years (1963-1967), Joni Mitchell
  • Meilleur album pop latin pour : Mendo, Alex Cuba
  • Meilleur album danse/électronique : Subconsciously, Black Coffee
  • Meilleur album reggae : Beauty in the Silence, Soja
  • Meilleure performance rock : Making a Fire, Foo Fighters 
  • Meilleur album rock : Medicine at Midnight, Foo Fighters
  • Meilleure chanson rock : Waiting on a War, Foo Fighters
  • Meilleure performance traditionnelle R&B : Fight for You, H.E.R.
  • Meilleur album rap : Call Me If You Get Lost, Tyler, the Creator 
  • Meilleure performance rap : Hurricane, Kanye West, avec the Weeknd et Lil Baby 
  • Meilleure performance R&B : Leave the Door Open, Silk Sonic
  • Meilleure performance solo pop : Drivers License, Olivia Rodrigo
  • Album country de l’année : Starting Over, Chris Stapleton
  • Chanson de l’année : Leave the Door Open, Silk Sonic
  • Révélation de l'année : Olivia Rodrigo
  • Meilleure performance rap : Family Ties, Baby Keem et Kendrick Lamar
Avec les informations de La Presse canadienne, CBC, et Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !