•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La MRC de Bonaventure achète deux tours de télécommunications appartenant à Navigue.com

Chargement de l’image

La MRC de Bonaventure achète deux tours de télécommunications qui appartenaient au fournisseur Navigue.com (archives).

Photo : Radio-Canada

Alice Proulx

La MRC de Bonaventure fait l'acquisition de deux tours de télécommunications, situées à New Richmond, dans le secteur des Caps-Noirs et au sommet de la montagne de Pin Rouge. Ces tours appartenaient à Navigue.com, un fournisseur de la région qui possédaient plusieurs tours en Gaspésie avant d'être vendue à Telus l'automne dernier.

Le préfet de la MRC, Éric Dubé, mentionne que la transaction de ces nouvelles acquisitions s'élève à 17 500 $.

Navigue avait à démanteler des tours. Donc, la MRC a fait faire une étude et a décidé de faire l'acquisition de deux d’entre elles. La tour dans les Caps-Noirs mesure 165 pieds et l'autre, 110 pieds, lance-t-il.

Bien que ces tours n'amélioreront pas la couverture cellulaire de l'arrière-pays gaspésien, elles parferont cependant les communications des services incendies de la MRC dans les secteurs où le signal cellulaire est inexistant.

« Ce n’est pas pour la téléphonie cellulaire, c’est vraiment pour offrir un meilleur service à la population. »

— Une citation de  Éric Dubé, préfet de la MRC de Bonaventure
Chargement de l’image

Éric Dubé est aussi le maire de New Richmond (archives).

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

De nouveaux équipements numériques seront installés sur les mâts pour remplacer la technologie analogique.

Ça va amener une meilleure communication entre les casernes. Par exemple, les pompiers de la caserne de St-Alphonse pouvaient se parler entre eux sur un système analogique de radio, mais ils ne pouvaient pas parler à Caplan ou à Bonaventure. Maintenant, on va tous pouvoir se parler ensemble sur des radios, ça va apporter une meilleure communication, soutient-il.

La MRC possède actuellement une tour de télécommunications dans le village de Saint-Jogues qui dessert l'est du territoire. L'ouest, de son côté, est desservi par une tour qui se situe près de Carleton-sur-Mer, selon M. Dubé.

Le problème de communication entre les secteurs sera résolu avec l'installation des deux nouvelles tours.

Des tours trop faibles pour supporter l'équipement

À Saint-Elzéar, les espoirs d'utiliser les tours de Navigue.com pour améliorer le signal cellulaire se sont évaporés.

Après le rachat de Navigue.com par Telus à l'automne dernier, la municipalité avait annoncé vouloir mettre la main sur les tours de télécommunication dont la compagnie gaspésienne souhaitait se départir. Elle espérait que Telus y installe, par la suite, des équipements permettant de déployer le réseau cellulaire sur cette partie du territoire.

Chargement de l’image

Telus a déployé la fibre optique en Gaspésie au cours des dernières années (archives).

Photo : Radio-Canada / Simon Rail-Laplante

Cependant, l'entreprise a rapidement fait savoir que les antennes de Navigue.com étaient trop faibles pour accueillir ce type d'équipement.

Telus ne pouvait pas installer le matériel cellulaire parce que les tours n’étaient pas assez solides pour ça, donc on a laissé tomber le projet et on a fait ça autrement, explique la mairesse de Saint-Elzéar, Paquerette Poirier.

Tout de même optimiste vis-à-vis la situation, Mme Poirier espère que le service de téléphonie cellulaire sera accessible sur l'ensemble du territoire d'ici 2024, tel que prévu par le gouvernement.

On sait que, dans le dernier budget, on a eu un 50 millions de dollars donné pour faire la cartographie de la téléphonie cellulaire et, avec cette somme-là, en principe, on devrait aussi avoir des tours cellulaires installées par Telus et, en 2024, on devrait être capable de capter partout en Gaspésie, soulève-t-elle.

« Si ça se fait en 2024, on va sabrer le champagne! Il ne faut pas que ça aille plus loin que 2024, ça n'aurait pas de sens. Ce n’est pas un caprice d’avoir un cellulaire, c’est un outil de travail. »

— Une citation de  Paquerette Poirier, mairesse de Saint-Elzéar
Chargement de l’image

La mairesse de Saint-Elzéar veut que sa communauté puisse capter le téléphone cellulaire.

Photo : Radio-Canada / Roxanne Langlois

À l'heure actuelle, les résidents de Saint-Elzéar n'ont pas accès à un réseau cellulaire fiable.

De façon générale, je vous dirais que si on n’est pas vraiment enligné avec la tour, on ne capte pas le signal. À ma maison, il faut que je sois placée à un certain endroit pour avoir du signal et si je bouge, je le perds, s'il pleut, ça ne fonctionne pas, donc ce n’est pas fiable, avance Paquerette Poirier.

« Ce qui est dommage, par rapport à tout ça, c’est qu’on paye pour le cellulaire, mais on n’a pas les services qui vont avec et on est obligé d’avoir une ligne téléphonique résidentielle pour les services d’urgence, donc ce n'est pas équitable. »

— Une citation de  Paquerette Poirier, mairesse de Saint-Elzéar

D'autres municipalités gaspésiennes doivent conjuguer avec un manque d'accès à la téléphonie cellulaire, notamment Saint-Alphonse-de-Caplan et Cascapédia-Saint-Jules.

Avec les informations d'Isabelle Larose

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !