•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ottawa débourse 214 millions $ pour l’eau potable à Iqaluit

Une conférence de presse au Nunavut avec les autorités fédérales, dont Justin Trudeau, apparaissant en visioconférence.

Vendredi matin, les autorités fédérales se sont jointes à leurs homologues du Nunavut pour annoncer 214 millions de dollars destinés à s'assurer l'accès à de l'eau potable pour les Iqalummiut.

Photo : David Gunn / CBC

Radio-Canada

Un financement de 214 millions de dollars servira à construire un nouveau système de réservoir d’eau et à améliorer le système de distribution de l’eau de la capitale nunavummiut. L'argent est déboursé par le gouvernement du Canada qui en a fait l'annonce vendredi matin.

S’exprimant lors de la conférence de presse, le maire d’Iqaluit, Kenny Bell, a souligné que la majeure partie des travaux sera terminée d'ici quatre ans.

J’ai le sentiment que certains de mes cheveux gris sont en train de redevenir bruns, laisse échapper le maire, soulagé par l’annonce du premier ministre, Justin Trudeau, sur le financement.

Je pourrais me lancer sur un long laïus qui explique à quel point cela va changer notre ville, parce que c’est ce que ça va faire. Cela va nous donner une base sur laquelle nous développer, quelque chose qui nous manque depuis longtemps.

L’argent fait suite à une crise qui a empêché les habitants d’Iqaluit de consommer l’eau du robinet pendant près de deux mois l’année dernière, après une contamination aux hydrocarbures.

En janvier, ils ont aussi dû faire bouillir leur eau pendant plus d’une semaine après plusieurs plaintes sur une odeur d’essence qui sortait des robinets.

Le financement fédéral, qui provient du Fonds d’atténuation et d’adaptation en matière de catastrophes, devrait couvrir les coûts de tous les travaux nécessaires. Ceux-ci seront dirigés par la Ville.

Justin Trudeau, présent en visioconférence pour l’annonce, a fait savoir que le réservoir serait construit à côté du lac Géraldine, qui est l’actuel réservoir d’Iqaluit et qui approche sa limite de capacité.

Il a loué les membres de la communauté pour avoir fait preuve d’entraide durant la crise et a rappelé l’implication du gouvernement fédéral, qui a envoyé du personnel militaire équipé de systèmes portables de purification d’eau.

Le premier ministre Trudeau a dit du projet qu’il allait permettre aux Iqalummiut d'accéder à de l’eau consommable pour les années à venir.

Pour sa part, le premier ministre du Nunavut, P.J. Akeeagok, a insisté sur la nécessité du projet dans le but de construire plus d'habitations dans la ville qui connaît une croissance sans précédent.

L’accès à de l’eau propre et sans danger est un droit qui devrait être disponible pour chaque communauté. Les Nunavummiut ont souffert pour avoir accès à ce droit essentiel depuis bien trop longtemps.

Il a ajouté que l’annonce du jour était un témoignage de la force collective pour une cause commune et a rappelé qu’en travaillant ensemble, il est possible de réaliser de gains importants pour les Nunavummiut.

Aluki Kotierk, la présidente de l’organisme Nunavut Tunngavik Inc., décrit pour sa part l’annonce comme un grand moment de célébration et un pas vers la réconciliation.

Avec les informations d'April Hudson

Bannière promotionnelle avec le texte : Explorez les histoires du Grand Nord, ICI Grand Nord

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !