•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’ACM se penchera prochainement sur la suspension du grand chef Arlen Dumas

Le grand chef Arlen Dumas en habit traditionnel.

Le 18 mars, le grand chef a été suspendu de ses fonctions après des allégations d'inconduite sexuelle (archives).

Photo : Radio-Canada / Mina Collin

Radio-Canada

Après des allégations d'inconduite sexuelle visant le grand chef de l’Assemblée des chefs du Manitoba (ACM), Arlen Dumas, l’organisation tiendra un vote de censure pour décider du maintien ou non de sa suspension.

Le 18 mars, l'ACM a annoncé la suspension du grand chef et une enquête externe sur les allégations a été confiée à un tiers.

Une femme, identifiée comme un cadre supérieur ayant travaillé à l’ACM, accuse le grand chef, Arlen Dumas, de harcèlement et d’agression sexuelle.

Aucune des allégations n’a été prouvée devant un tribunal.

Mercredi, le conseil exécutif des chefs de l'ACM a accepté de reporter son assemblée générale prévue au mois d'avril pour tenir en lieu et place une réunion spéciale au mois de mai, selon un communiqué de presse.

La réunion sera l’occasion pour Arlen Dumas de prendre la parole devant ses pairs, sur les allégations portées à son égard, avant un vote.

L’ACM précise que sa constitution énonce un code de conduite, auquel même le grand chef doit se soumettre.

Dans une lettre envoyée au conseil exécutif des chefs de l'ACM obtenue par CBC/Radio-Canada, la femme a déclaré qu'elle souhaitait attirer immédiatement l'attention de l'organisation sur les violations du code de conduite sur la base de ses expériences personnelles de harcèlement, de harcèlement sexuel et de violence sexuelle.

Sa lettre indiquait qu'une plainte officielle avait été déposée auprès de l'Unité des crimes sexuels du Service de police de Winnipeg.

La police a confirmé au mois de mars avoir reçu la plainte, mais ne peut donner d'information sur la plaignante et l'agresseur présumé, ni sur les allégations.

Selon l'ACM, l'enquête officielle concernant les allégations contre Arlen Dumas se poursuivra et que le vote de censure aura lieu, quel que soit le résultat de l'enquête.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !