•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’attaque ukrainienne sur le sol russe va peser sur les pourparlers, dit Moscou

Le dépôt pétrolier de Belgorod en feu.

Si cette frappe est confirmée, ce serait la première fois que des appareils ukrainiens volent dans l'espace aérien russe pour frapper une cible depuis le début de la guerre.

Photo : AP

Radio-Canada

Le Kremlin a estimé vendredi que l'attaque menée par des hélicoptères ukrainiens en territoire russe contre un dépôt de carburant allait peser sur les pourparlers russo-ukrainiens pour mettre fin à l'offensive en Ukraine.

Il est clair qu'on ne peut pas considérer cela comme quelque chose qui va créer les conditions appropriées pour la poursuite des négociations, a estimé Dmitri Peskov, porte-parole de la présidence russe, après la destruction à l'aube d'un dépôt dans la région de Belgorod, frontalière de l'Ukraine.

Les autorités ukrainiennes ont dit ne pas pouvoir confirmer ni infirmer être à l'origine de ce bombardement qui a provoqué un gigantesque incendie dans cette ville située à une vingtaine de kilomètres de la frontière, un des principaux centres logistiques de l'armée russe pour ses opérations dans l'est de l'Ukraine.

Interrogé sur les accusations russes, le porte-parole du ministère ukrainien de la Défense, Oleksandr Motouzyanik, s'est montré évasif.

L'Ukraine mène actuellement une opération défensive contre l'agression russe sur le territoire ukrainien, cela ne signifie pas que l'Ukraine est responsable de toutes les catastrophes qui se produisent sur le territoire russe, a-t-il dit.

Des images d'une caméra de vidéosurveillance positionnée à proximité du dépôt de carburant [géré par le géant russe de l'énergie Rosneft] montrent des éclats lumineux qui pourraient provenir de missiles tirés à basse altitude, suivis par des explosions au sol.

Selon un témoin joint sur place au téléphone, des avions russes ont survolé la zone dans les heures qui ont suivi et de violentes explosions ont été entendues en direction de la frontière. Belgorod est située à environ 80 km au nord de Kharkiv, la deuxième plus importante ville d'Ukraine, soumise à d'intenses bombardements depuis des semaines.

Cette frappe, la première du genre si elle était confirmée comme étant l'œuvre de l'armée de l'air ukrainienne, intervient alors que la Russie a affirmé à plusieurs reprises avoir une maîtrise totale des airs en Ukraine.

Le gouverneur de la région de Belgorod, Viatcheslav Gladkov, l'attribue à deux hélicoptères ukrainiens et a ordonné l'évacuation des quartiers avoisinants.

Des pompiers qui tentent d'éteindre le feu.

Des pompiers tentent d'éteindre le feu.

Photo : AP

Les négociations se poursuivent

Les pourparlers russo-ukrainiens visant à mettre fin au conflit en Ukraine ont repris vendredi par visioconférence, selon le négociateur du Kremlin Vladimir Medinski.

Nous continuons les négociations par visioconférence. Nos positions sur la Crimée et le Donbass n'ont pas changé, a-t-il indiqué sur sa chaîne Telegram, en référence à deux régions ukrainiennes, l'une que la Russie a annexée en 2014 et l'autre qui est partiellement sous contrôle de séparatistes prorusses.

De son côté, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a fait état vendredi de progrès dans les pourparlers avec l'Ukraine et annoncé que Moscou préparait sa réponse aux propositions formulées par Kiev [dont la neutralité de l'Ukraine en échange de garanties de sécurité].

Plus tôt dans la matinée, s'exprimant devant la presse, le chef de la diplomatie russe a jugé que les discussions devaient se poursuivre, tout en disant avoir constaté que les Ukrainiens commençaient à se montrer beaucoup plus compréhensifs sur la question de la Crimée.

M. Lavrov a salué vendredi à New Delhi l'approche équilibrée selon lui de l'Inde au sujet de la guerre en Ukraine et se dit ouvert à sa médiation dans la crise.

Avec les informations de AP, AFP et Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !