•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Guerre en Ukraine : la paix se fait encore attendre

Une personne, suivie d'un chien, se déplace à vélo à travers les tanks et la dévastation.

Une scène de guerre à Trostyanets, en Ukraine

Photo : Getty Images / Chris McGrath

Radio-Canada

Les annonces au terme de la rencontre russo-ukrainienne à Istanbul n’ont visiblement pas été mises en application mercredi sur le terrain du côté russe. Quant aux propositions ukrainiennes, elles ne semblent pas satisfaire la Russie, selon les déclarations du Kremlin.

Des femmes et des enfants traversent la frontière polonaise et sont aidés d'un soldat du pays.

Un soldat polonais transporte un enfant en compagnie de réfugiés ukrainiens qui traversent la frontière polonaise à Medyka.

Photo : Reuters / HANNAH MCKAY

  • La Slovaquie a décidé d'expulser 35 diplomates russes, invoquant des informations fournies par les services de renseignement. Cette décision s'inscrit dans une longue série d'expulsions de diplomates russes par plusieurs pays depuis le début de la guerre. Mardi, la Belgique, les Pays-Bas, la République tchèque et l'Irlande ont annoncé l'expulsion de dizaines de diplomates russes soupçonnés d'espionnage, dans une action coordonnée. Les États-Unis, la Pologne et les pays baltes ont déjà annoncé avoir expulsé des agents de renseignement russes.
  • Les représentants des Tatars de Crimée ont exigé mercredi que la restitution à l'Ukraine de cette péninsule annexée par la Russie en 2014, soit une des conditions posées par Kiev dans les négociations avec Moscou pour mettre fin au conflit armé.
Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !