•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’exploitation du cuivre pourrait reprendre à Murdochville

Chargement de l’image

En octobre 1999, 300 personnes perdaient leur emploi avec la fin de l'exploitation minière. Trois ans plus tard, la fonderie fermait, entraînant une autre perte de 300 emplois.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La société d’exploitation minière Métaux Osisko a conclu une entente conditionnelle avec Glencore Canada pour l’éventuelle acquisition de Mines Gaspé à Murdochville. Métaux Osisko espère ainsi pouvoir relancer l'exploitation du cuivre d'ici cinq ans à Murdochville.

Selon l'entente, Glencore accorde à Métaux Osisko l’option exclusive d’acquérir 100 % de sa participation dans Mines Gaspé, mais sous plusieurs conditions, la principale étant d’effectuer des études de validation des sols et des ressources minérales afin de déterminer si la mine à ciel ouvert du mont Copper est opérationnelle et si l’exploitation du cuivre peut y être rentable.

Métaux Osisko devrait commencer le forage en avril, une première étape qui représente un investissement de 5 millions de dollars pour la société minière.

L'objectif, c'est de réévaluer le gisement pour voir la rentabilité de rouvrir la mine, explique le président-directeur général de Métaux Osisko, Robert Wares.

« On a l'objectif de rouvrir la mine et un agrandissement autour de la fosse du mont Copper. »

— Une citation de  Robert Wares, président-directeur général de Métaux Osisko

Glencore exige que ces tests de forage soient faits avant le 30 juin 2022. À cette date, Métaux Osisko devra annoncer si elle va de l’avant avec l’acquisition complète de Mines Gaspé ou non.

Cette acquisition se ferait au coût de 25 millions de dollars américains.

Après ça, on procède avec les études qui suivent pour faire la mise en valeur du projet, précise M. Wares.

Pour sa part, Glencore Canada deviendrait actionnaire.

En plus de la reprise des activités de la mine à ciel ouvert, il est aussi envisagé que des mines souterraines soient rouvertes, mais ce n’est pas prévu avant plusieurs années.

Cela fera 20 ans, à la fin du mois d'avril que la compagnie Noranda cessait définitivement ses activités minières à Murdochville avec la fermeture de la fonderie. L'exploitation minière s'était terminée trois ans auparavant. Le cuivre était exploité à Murdochville depuis le début des années 1950.

Avec les informations de Marguerite Morin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !