•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les « primes COVID » maintenues au moins jusqu’au 14 mai au Québec

Des travailleurs de la santé circulent dans le corridor d'un hôpital.

Ces primes devaient initialement prendre fin le 16 avril.

Photo : Getty Images

Radio-Canada

Les « primes COVID » pour les travailleurs de la santé seront maintenues au moins jusqu'au 14 mai au Québec, en raison de la situation sanitaire actuelle. Le gouvernement Legault en fera l'annonce mercredi.

Ces incitatifs concernent la prime COVID de 4 % et 8 % octroyée à tous les travailleurs du réseau de la santé.

Le gouvernement va maintenir aussi la prime escalier, qui représente une somme de 1000 $ et qui est versée par période de quatre semaines à des travailleurs pour favoriser leur assiduité.

Québec reconduit également l'octroi des montants forfaitaires de 12 000 $ à 18 000 $ pour attirer et retenir des infirmières dans le réseau public, à temps plein.

La prime d'un montant forfaitaire de 100 $ offert au personnel à temps partiel qui effectue plus de 30 heures par semaine ne disparaîtra pas non plus. De même que la rémunération à taux double pour les personnes salariées effectuant des heures supplémentaires.

D'autres incitatifs, comme le remboursement des frais de taxi, la gratuité du repas et le remboursement des frais de stationnement aux salariés qui effectuent des heures supplémentaires, seront maintenus.

Les cadres qui effectuent un remplacement pourront continuer à recevoir leur rémunération à 150 %.

Cette annonce survient au moment où le Québec entre dans une sixième vague de COVID-19. Les hospitalisations, qui dépassaient les 3400 au pire de la cinquième vague en janvier, ont progressivement descendu aux environs de 1000 et sont reparties à la hausse au cours des derniers jours.

Selon les informations de Radio-Canada, Québec annoncera un bond de 47 hospitalisations mercredi pour un total de 1200, huit décès supplémentaires, 262 travailleurs de plus infectés (on dépassera le cap des 9000 absents) et 3067 cas détectés par test PCR, pour un taux de positivité de 17 %.

Il faut toutefois noter que le nombre de cas recensés n’est pas représentatif de la situation, puisque l’accès aux centres de dépistage n’est possible que pour les groupes jugés prioritaires.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !