•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À la découverte des oeuvres publiques de Douglas Coupland à West Vancouver

Une oeuvre d'art public représentant une immense souche inversée avec la mer en toile de fond.

« Tree Snag » est une sculpture de Douglas Coupland érigée dans le quartier Ambleside de West Vancouver.

Photo : Lyne Barnabé

Ratisser la plage pour trouver coquillages et autres trésors est un passe-temps que l'artiste de renom Douglas Coupland partageait avec son grand ami Gordon Smith, réputé peintre canadien, à qui il a voulu rendre hommage dans des œuvres d’art public.

L’activité mieux connue sous le nom de beachcombing a inspiré Coupland dans la création de ses quatre installations publiques qui enjolivent, depuis 2018, un quadrilatère de West Vancouver.

Petite exploration de ce secteur délimité par Marine Drive et Bellevue, entre les 13e et 14e Rue, dans le quartier cossu d'Ambleside à West Vancouver.

Une oeuvre d'art publique sur un trottoir.

« Float Stack » de Douglas Coupland

Photo : Lyne Barnabé

De déchets à œuvre d’art

En 2005, lors d’une balade sur une plage isolée de Haida Gwaii, Douglas Coupland et Gordon Smith, tous deux de West Vancouver, ont découvert, à leur grand étonnement, une tonne de déchets jonchant le bord de mer, conséquence du désastreux tsunami de 2004.

La découverte s'est avérée grisante pour les deux esprits créatifs, qui ont souvent comparé ce jour à une chasse aux œufs de Pâques géante tant les trésors y étaient abondants et surprenants.

C’est justement l’esprit de ce voyage que Douglas Coupland a voulu reproduire en créant Float Stack, une sculpture érigée en 2018, au coin de Marine Drive et de la 14e Rue.

Trois boules superposées à côté desquelles se trouve un lampadaire.

Détails de « Float Stack » de Douglas Coupland

Photo : Lyne Barnabé

Cette œuvre qui se veut une représentation d’une pile de déchets flottants veut mettre de l’avant l’impact écologique de la pollution dont il a été témoin. Coupland a tout de même ajouté une touche amusante, voire candide à cette œuvre grâce à ses tons pastel et ses formes rondes.

Plus au sud, sur la 14e Rue, Whale Vertebra, une sculpture inspirée d’une vertèbre de baleine orne, depuis 2018 le coin de rue achalandé.

Deux installations d'art public qui sont des répliques géantes de vertèbres de baleine et de chevreuil.

« Whale Vertebra » et « Deer Vertebra », de Douglas Coupland

Photo : Lyne Barnabé

Une seconde vertèbre animale se trouve sur ce quadrilatère, du côté de Marine Drive : Deer Vertebra. Comme le dit le titre, il s’agit d’une reproduction géante d’une vertèbre de chevreuil installée en 2020.

Un homme marche devant une sculpture représentant une immense souche d'arbre inversée.

La teinte argentée de « Tree Snag » reflète la couleur que prend le bois flotté après des années à gésir sur la plage.

Photo : Lyne Barnabé

Tree Snag : hommage à Gordon Smith

La plus spectaculaire des quatre œuvres est sans contredit celle qui s'intitule Tree Snag. Il s’agit d’une immense souche inversée qui fait neuf mètres de haut et neuf mètres de large.

Le mot anglais snag fait référence à un terme forestier qui désigne une section d’un arbre qui se meurt.

Érigée en 29 étapes à la fin de 2020 sur la rue Bellevue, cette œuvre est également visible depuis Marine Drive, puisqu’elle se situe au bout d’un large passage créé entre deux bâtiments.

Une oeuvre d'art public représentant une immense souche inversée érigée au bout d'un passage extérieur.

L'oeuvre « Tree Snag » vue depuis Marine Drive

Photo : Lyne Barnabé

Coupland s’est inspiré d’une souche similaire - quoique beaucoup plus petite - qui a occupé un coin de la cour de Gordon Smith pendant une trentaine d’années.

Malheureusement, Gordon Smith, décédé à l’âge de 100 ans avant la fin de l’installation, n’a pu voir cet hommage que voulait lui rendre son ami.

Douglas Coupland au musée

Deux jeunes hommes vêtus de tuxedos des années 70 rient, un assis sur le parterre d'une maison, l'autre plié en deux devant une vieille Datsun B-210.

La photo « Grad Night 5 : 30 A.M. » de Douglas Coupland est exposée au Musée des beaux-arts de West Vancouver.

Photo : Douglas Coupland

Tout près de ce quadrilatère d'Ambleside, sur la 17e Rue, le Musée des beaux-arts de West Vancouver présente Rabbit Lane : Douglas Coupland, la plus récente exposition de l'artiste pour laquelle il a créé une série de photographies inspirées de son roman intitulé Girlfriend in a Coma.

L’histoire se déroule dans le quartier Rabbit Lane de West Vancouver, un quartier où Coupland a passé beaucoup de temps dans sa jeunesse.

Pour son projet, l'artiste a d'ailleurs demandé l'aide des communautés de West Vancouver et de North Vancouver pour dénicher des maisons, des voitures et des vêtements des années 1970 et 1980, époque évoquée dans son roman.

L'exposition Rabbit Lane : Douglas Coupland se tient jusqu'au 28 mai.

Douglas Coupland pose, assis parmi ses oeuvres.

L'artiste canadien Douglas Coupland

Photo : La Presse canadienne / PC/Brian Howell

À propos de Douglas Coupland

Officier de l’Ordre du Canada, le romancier, essayiste et artiste visuel Douglas Coupland s’est distingué à l’international grâce à ses oeuvres visuelles et littéraires tel le roman à succès Generation X : Tales for an Accelerated Culture.

On lui attribue également de nombreuses œuvres d’art public de la grande région de Vancouver telles Digital Orca à la Plaza Jack Poole et le Terry Fox Memorial au BC Place.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !