•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un arbitre accorde une hausse salariale de 6,75 % aux professeurs de l’U. du Manitoba

Une photo de l'entrée du campus Fort Garry de l'Université du Manitoba.

Les professeurs de l'Université du Manitoba ont été en grève 35 jours l'automne dernier.

Photo : CBC/Radio-Canada

Radio-Canada

L’Association des professeurs de l’Université du Manitoba (UMFA) obtient une augmentation de salaire de 2,25 % pendant trois ans à compter de l’année scolaire 2021-2022, a annoncé un arbitre lundi en fin d’après-midi dans un communiqué.

La décision de l’arbitre William Kaplan fait suite à la grève de l’UMFA qui a duré 35 jours l’automne dernier. Le conflit de travail s’était terminé le 7 décembre, lorsque le personnel avait accepté un processus d’arbitrage exécutoire.

Il était stipulé que pendant cette procédure, l’arbitre ne tiendrait pas compte des impératifs gouvernementaux, indique le communiqué, et qu'il serait guidé par une augmentation des salaires se rapprochant de ceux versés dans les autres grandes universités de recherche canadiennes.

Les professeurs étaient sans contrat de travail depuis avril 2021.

En novembre, le Syndicat proposait une augmentation salariale de 2 % pour les deux premières années, et de 2,5 %, pour la troisième.

En comparaison, l’Université proposait des augmentations salariales échelonnées sur deux ans. L’offre comprenait 1,25 % la première année, et 1,5 %, la deuxième année.

Selon des données de Statistique Canada, le salaire moyen des professeurs de l’Université du Manitoba se situait au 14e rang parmi les 15 principales universités de recherche du Canada.

La présidente de l’Association des professeurs, Orvie Dingwall, salue la décision de l’arbitre.

Après six ans d’ingérence du gouvernement conservateur et le gel de nos salaires, nous avions besoin d’améliorations significatives de notre rémunération afin de rester compétitifs avec les universités de recherche du Canada, fait-elle valoir dans le communiqué.

Ce jugement permet de s’assurer que nous sommes en mesure de retenir les meilleurs professeurs, instructeurs et bibliothécaires qui offrent une éducation publique de qualité aux étudiants du Manitoba.

L’arbitre statue aussi que les membres de l’association des professeurs doivent être payés pour le temps passé à effectuer leurs recherches et pour leurs services, ajoute le communiqué.

L’association des professeurs représente plus de 1200 professeurs, instructeurs et bibliothécaires de l’Université du Manitoba.

CBC a contacté l’Université pour obtenir des commentaires, mais n’a pas encore reçu de réponse.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !