•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Interdit aux éducateurs d’aborder les questions LGBTQ+ jusqu’en 3e année en Floride

Chargement de l’image

Le gouverneur Ron DeSantis signe la nouvelle loi dans une école de Shady Hills, en Floride.

Photo : AP / Douglas R. Clifford

Radio-Canada

Le gouverneur de la Floride, Ron DeSantis, a signé lundi une loi qui interdit l'enseignement de l'orientation sexuelle et de l'identité de genre de la maternelle à la troisième année.

La loi a propulsé la Floride au premier plan des guerres culturelles du pays, les défenseurs des LGBTQ, les étudiants, les démocrates, l'industrie du divertissement et la Maison-Blanche dénonçant ce que les critiques ont appelé le projet de loi Don't Say Gay.

M. DeSantis, en pleine ascension et candidat potentiel à la présidentielle de 2024, et ses pairs républicains ont déclaré à plusieurs reprises que la mesure était raisonnable et que c'était aux parents, et non aux enseignants, d'aborder les sujets de l'orientation sexuelle et de l'identité de genre avec leurs enfants.

« Nous veillerons à ce que les parents puissent envoyer leurs enfants à l'école pour recevoir une éducation, et non un endoctrinement. »

— Une citation de  M. DeSantis avant de signer le projet de loi

Lui et d'autres intervenants se sont tenus sur un podium sur lequel était apposée une pancarte indiquant Protéger les enfants/Soutenir les parents.

Les critiques affirment que le projet de loi est formulé de manière si vague que la parole pourrait être muselée dans les écoles publiques.

Le projet de loi stipule : l'enseignement en classe par le personnel scolaire ou des tiers sur l'orientation sexuelle ou l'identité de genre ne peut avoir lieu de la maternelle à la troisième année ou d'une manière qui n'est pas adaptée à l'âge ou au développement des élèves, conformément aux normes de l'État.

Les parents seraient en mesure de poursuivre les districts en cas de violation.

Avec les informations de Associated Press

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !