•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas un cent des 100 millions promis à l’industrie touristique n’a été versé

Doug Ford en point de presse devant les chutes Niagara.

Doug Ford avait promis 100 millions de dollars pour aider l'industrie touristique à se relever de la pandémie.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le gouvernement Ford avait promis 100 millions de dollars en septembre dernier pour aider le secteur touristique en Ontario à « se remettre de la COVID-19 ».

Toutefois, aucun argent n'a été versé jusqu'à maintenant.

Les exploitants d'entreprises touristiques avaient jusqu'à la mi-novembre pour présenter leur demande. Derek Rowland, porte-parole de la ministre du Tourisme, Lisa MacLeod, explique que le gouvernement s'efforce toujours d'évaluer toutes les requêtes reçues.

À l'origine, les entreprises devaient avoir une réponse en huit semaines et être prêtes à dépenser l'argent reçu à partir du 1er avril.

La pandémie a été particulièrement difficile pour ce secteur. Le résultat : l'engouement pour le Programme ontarien de relance économique du tourisme a été significatif, indique M. Rowland.

Selon une source de CBC News qui est haut placée au sein du gouvernement, 700 entreprises ont demandé de l'aide et le total de leurs requêtes excède les 100 millions promis. La ministre MacLeod aurait demandé au Cabinet de débloquer plus de fonds, selon cette source anonyme.

Pour être admissibles, les exploitants touristiques doivent avoir subi des pertes de revenus d’au moins 50 % en 2020-2021 par rapport à leurs recettes de 2019. La subvention peut atteindre jusqu'à 1 million par entreprise.

Le temps presse

L'Association de l'industrie touristique de l'Ontario fait valoir que ses membres ont besoin de savoir rapidement s'ils toucheront de l'aide, afin de se préparer pour la saison d'été qui approche à grands pas.

Il y a eu des retards bureaucratiques, d'après ce que nous comprenons. Mais nous pressons [le gouvernement] de faire de son mieux pour verser l'argent dès que possible, affirme le président du regroupement, Christopher Bloore.

Bruce O'Hare, président de la compagnie d'excursions Lakeshore, à l'île Manitoulin, raconte qu'il a perdu 98,6 % de ses revenus en 2020. Il attend avec impatience une réponse du gouvernement dans l'espoir d'une bouée de sauvetage.

Comme le reste de l'industrie touristique, nous ne tenons qu'à un fil ces temps-ci, dit-il.

Avec des renseignements fournis par Mike Crawley, de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !