•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La ville où vit le personnel de Tchernobyl est occupée par les Russes, selon Kiev

Des manifestants à Slavoutitch.

L'armée russe a brièvement arrêté le maire de Slavoutitch et a suscité des manifestations pro-ukrainiennes.

Photo : via reuters

Agence France-Presse

L'armée russe a pris le contrôle de la ville de Slavoutitch, où réside le personnel de la centrale de Tchernobyl, arrêtant brièvement le maire et suscitant des manifestations pro-ukrainiennes, ont indiqué les autorités ukrainiennes samedi.

J'ai été libéré, tout va bien, dans la mesure où c'est possible sous l'occupation, a déclaré à l'AFP au téléphone Iouri Fomitchev, maire de Slavoutitch, dont l'arrestation par les Russes avait été annoncée dans la matinée par l'administration régionale de Kiev.

Après avoir été relâché, il a pris la parole lors d'une manifestation antirusse, qui a réuni selon lui quelque 5000 personnes, et assuré que les troupes russes allaient bientôt quitter la ville. Il a ensuite précisé à l'AFP qu'elles allaient se retirer dimanche.

Les occupants russes ont envahi Slavoutitch et occupé l'hôpital municipal, avait écrit en matinée sur Telegram l'administration militaire de la région de Kiev, qui englobe Slavoutitch, une ville de 25 000 habitants située à 160 km au nord de la capitale, construite après l'accident de Tchernobyl, survenu en 1986.

Les manifestants ont déployé un énorme drapeau bleu et jaune ukrainien et se sont dirigés vers l'hôpital, selon les autorités régionales, qui ont publié des photos de dizaines de personnes rassemblées autour du drapeau ukrainien et scandant Gloire à l'Ukraine.

Selon elles, les forces russes ont tiré en l'air et lancé des grenades assourdissantes dans la foule.

La manifestation s'est cependant achevée dans le calme, a indiqué le maire à l'AFP.

Dans la soirée, le maire Fomitchev a indiqué dans une vidéo publiée sur Facebook qu'au moins trois personnes étaient décédées, sans préciser quand ni dans quelles circonstances.

Nous avons des morts, c'est vrai. Trois décès confirmés pour l'instant, a-t-il déclaré. Nous ne les avons pas encore tous identifiés, a-t-il indiqué, précisant toutefois qu'il y avait des civils parmi eux.

Nous avons fermement défendu notre ville, mais nos forces étaient absolument inégales, a-t-il déclaré.

La centrale de Tchernobyl a été prise par l'armée russe le 24 février, premier jour de l'invasion de l'Ukraine.

L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) avait fait part jeudi de son inquiétude après avoir été informée par les autorités ukrainiennes de bombardements sur Slavoutitch.

Ces développements surviennent quelques jours seulement après la première rotation des employés qui gèrent les opérations quotidiennes sur le site de déchets radioactifs depuis le début de l'invasion.

Pendant près de quatre semaines, une centaine de techniciens ukrainiens avaient dû gérer les opérations quotidiennes sur le site de déchets radioactifs sans être relayés.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !